Sexual healing

Nous nous reniflons depuis quelques temps déjà. Regards, sourires, mails légèrement équivoques… Nous nous sommes embrassés, une fois, fugacement. Une chaude étreinte interdite…

J’ai 20 ans et des brouettes et ce jour-là, j’ai des nœuds au cerveau, je suis triste, contrariée, sombre.

Ce jour-là, il me dit qu’il a mal au crâne, pas assez dormi. Lui aussi ça l’assombrit.

J’ai besoin de penser à autre chose. De libérer la pression qui rend mes tempes douloureuses.

Je reçois un sms. Vantant la couleur de ma robe. C’est lui…
Une vague me parcourt. Je suis en phase dangereuse, très sensible aux sollicitations, une grenade en sommeil facile à dégoupiller.
Je saisis la perche. Et réponds en toute ambiguïté.

Mon téléphone vibre sans cesse, ping-pong de sms, tension érotique grandissante.

Je me sens bouillonnante, et pourtant, je ne sais pas si je suis capable de franchir ce pas. Ma tête est inondée de pensées, je n’arrive plus à me concentrer sur autre chose. Je l’imagine à son bureau, bandant de mes mots. Mais je n’ose pas faire de proposition ouverte. Orgueil, peur, timidité, manque d’audace…? Un peu tout ça ? Et pourtant, je n’ai qu’une envie, sentir ses mains pétrissant mes hanches, son souffle dans le creux de mon cou, ses doigts empoignant mes cheveux, nos ventres qui combattent, ma gorge offerte, son sexe contre moi…

Je me raisonne. Ça n’arrivera pas, évidemment… Et même s’il m’y invitait, où cela pourrait-il se passer ?
J’essaye de me refroidir.

Je vais aux toilettes, me passer un coup d’eau sur le visage. En sortant, je tombe nez à nez avec lui. Regard surpris. Le temps semble s’être arrêté. Le rose me monte aux joues, mes jambes tremblent, mon ventre se serre.

Sourires…

Il plante ses yeux dans les miens, et me repousse dans les toilettes. Je recule, mon dos butte contre le mur carrelé. Il me regarde toujours et ferme la porte derrière lui. Puis me dévore…

Sa bouche écrase la mienne, nos langues s’emmêlent, sa jambe écarte mes cuisses, nos mains courent, ses paumes soulèvent mes fesses, ses doigts relèvent ma robe, je le sens dur contre moi, son souffle chaud me pulvérise.

Je saisis sa ceinture, l’ouvre, baisse sa braguette, attrape son sexe que j’enfouis dans ma bouche… Il gémit… Je dégouline…

Quelques suaves secondes passent, puis je remonte et l’embrasse goulûment. Il baisse ma culotte, et entre en moi, d’un coup. Son excitation se lit sur son visage et ça me met dans tous mes états. Nous ondulons…

Je me retourne face au mur, il attrape ma nuque d’une main, ma hanche de l’autre, et me fait l’amour fermement. Je m’agrippe comme je peux, la joue plaquée contre le carrelage frais, nous entendons des gens aller et venir tout près de nous, ouvrir le robinet, entrer, repartir… Je me mords la main pour ne pas faire de bruit. Il continue de me bousculer, ses mains empoignant maintenant l’intérieur de mes cuisses, et son bassin cogne délicieusement contre moi.

Je sens son sexe palpiter et mon orgasme exploser. Soupirs étouffés… Quelques spasmes, encore… Puis le silence, moite…

Il se colle à moi et me serre, fort…

Je me retourne, l’embrasse, le cœur battant, le corps frissonnant. Il me dit qu’il n’a plus mal à la tête, et moi je me sens légère. Il sourit, moi aussi… Puis je sors… son empreinte sur mon corps.

J’en salive encore…

Cet article, publié dans Du sexe, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Sexual healing

  1. Kinx dit :

    Bah dit donc ça avait l’air vraiment intense… ton récit m’a même limite excité !!!

  2. Vincent Pavor-Tennyson dit :

    Un souvenir visiblement marquant. Tu le racontes comme si c’était hier.

  3. R. dit :

    Et pourtant… Faut croire que j’ai une bonne mémoire pour ce genre de chose. Et sinon, anything else ? Tu sais que j’attends tes commentaires avec impatience… 🙂

  4. Rod dit :

    J’adore….

  5. C’est rigolo, pas plus tard qu’hier, j’étais dans un resto qui avait exactement ce pannonceau sur la porte de ses toilettes.
    (Ah comment ? ce n’est pas vraiment l’objet de cette note ?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s