Pssst mademoiselle mademoiselle

Récemment, dans le train, un jeune homme m’a proposé de conter fleurette dans un coin tranquille : « Psssst, mademoiselle, mademoiselle… ça t’dit de tirer un coup vite teuf’ dans les chiottes ? »

J’ai rigolé, répondu que « c’est très gentil, merci, mais là ça va pas être possible, rapport à plein de trucs, notamment mon mari, mes enfants, toussa toussa, et pis les toilettes sont pas très propres quand même, sans compter que je pourrais être ta surveillante d’internat… ».

Il m’a demandé mon âge. Il avait 10 ans de moins que moi, et s’est saisi de l’occasion pour me vanter sa fougue de jeunesse et la taille de son braquemard.
J’ai encore plus ri. Vu la couleur du blanc de ses yeux (rien à voir avec la blague du cheval d’Henri), et vu l’odeur de teushi qui flottait à 4 m autour de lui, je me suis dit que la fougue serait toute relative. Quant au braquemard, tu connais mon point de vue… et ma situation.

Il avait cette façon de draguer un peu racailleuse, mi-insultante, mi-charmante, un respect en demi-teinte mais bien présent, des éloges un peu salaces : « vous êtes belle mademoiselle, trop bonne, passe devant que je mate ton cul ».

Il était pas mal, d’ailleurs… et ses deux copains morts de rire de nos échanges moqueurs.

Car oui, j’ai passé un plutôt bon moment en sa compagnie. T’emballe pas, JE N’AI PAS NIQUE DANS LES CHIOTTES AVEC LUI. Comme ça c’est clair.
Je me suis posée la question « l’aurais-je fait si j’avais été célibataire ? » et la réponse est non. Je l’aurais peut-être fait dans un autre cadre, encore que je ne suis pas sûre, je suis une fille timide même si j’ai pas l’air comme ça, et très attachée au respect qu’on me porte.
Cependant je l’affirme, j’ai pris sa proposition comme un compliment. Oh je n’ai aucun doute sur le fait de n’avoir été ni la première ni la dernière de la journée à être dans sa ligne de mire. M’en fous.

Ce que je veux dire par là, c’est que j’entends souvent des filles, des femmes, se plaindre d’être harcelée dans la rue, notamment dans mon quartier comment dire… touffu ! Marre d’être sans cesse interpellées quand elles rentrent chez elles, marre qu’on leur dise qu’elles sont belles. Et je ne comprends pas.

Un compliment, ça se savoure, non ? Même s’il vient du dernier raclos du tier-quar, ça reste un compliment. Même s’il dit son « je te trouve belle » en sortant un « tu me fais bander »… Putain, dans 30 40 ans, on ne fera plus bander personne, profitons-en ! Non pas en nous sentant obligée d’honorer l’émoi du monsieur. Mais juste en retenant le positif de la situation (je suis une bombasse) plutôt qu’un éventuel négatif (Jesus Marie Joseph, ce sagouin ne voit pas l’âme pure cachée derrière ce corps qui n’est pas un bout de viande, i’m not a number i’m a free maaaan, merde, appelez Benoit tout de suite !)(je parle du XVIe du nom).

Perso, le seul truc que je vis mal, c’est le regard menaçant qui dit que tu as bien fait de pas croiser ce mec dans un tunnel en pleine nuit alors que t’es la meuf de Vincent Cassel (même si t’as rien de la Monique)(ce qui est mon cas). Oui, ça existe, je sais. Et c’est pénible, flippant, révoltant. Mais c’est une putain de minorité parmi tous les « pssst mademoiselle ton reup c’est un voleur, il a chourrave les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeuz' » (qui ne marche pas du tout avec moi, vu que je les ai marrons…).

Bon, je sais que je ne vais pas vous convaincre, hein… Mais moi je continue à répondre avec le sourire et de la répartie. Et à me prendre pour une bombe.

Cet article, publié dans Du sexe, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pssst mademoiselle mademoiselle

  1. jo dit :

    J’ai beau être un mec, je ne suis effectivement pas convaincu(L) ! L’abordage manque de tact et de courtoisie à mes yeux. Bien que je comprenne tout à fait la flatterie. Cela reste mon point de vue, pour le reste, le fantasme potentiel il appartient à chacun.
    Bisou

    • R. dit :

      C’est parce que tu n’es pas une racaille de bas étage, mon cher… 🙂 Soit dit avec toute la tendresse que j’ai pour ces dernières… Et non non non, il ne m’a pas du tout fait fantasmer, je suis convaincue que si j’avais dit oui, ça aurait été nul. Il n’empêche que ce qui me reste, c’est que je lui ai donné des envies de sexe, et je préfère m’en enorgueillir que m’en offusquer. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s