Ici aussi

Quand mes petits ont froid, je plaque ma bouche ouverte sur leur dos, et je souffle doucement, longtemps. Puis je frotte avec mes mains pour diffuser la chaleur.

Grand fiston adore ça. Je le sors du bain, l’enroule dans sa serviette, l’attire vers moi et lui prodigue ce drôle de massage. Il se tortille, ricane. Alors je recommence.

« Maman, sur le bras, maintenant ! ».

Je m’exécute.

« Et sur l’épaule. »

Je n’ai pas encore posé ma bouche que déjà il rit à gorge déployé, comme si ça le chatouillait.

« Maman, maman, sur le ventre, aussi ! »

Je fais mine de commencer, et transforme mon baiser soufflé en (fausse) morsure d’ogre, bruit rauque à l’appui.

Il rit de plus belle… puis reprend son souffle.

« Et sur le zizi, maintenant, d’accord ? »

…*

A part ça, il me fait le coup du bisou qui dérape pour s’échouer sur ma bouche, et ça le fait bien marrer.

Vous avez dit Œdipe ?

* Of course, je lui ai expliqué que non non non, une maman ne réchauffait pas le zizi de son petit, qu’il devait le faire tout seul pour le moment. Donc c’est pas la peine d’appeler les services sociaux.

——-
Dessin : Le complexe d’Œdipe – Jean Cocteau / collection Séverin Wunderman © Adagp, Paris 2010

Cet article, publié dans Et du lait maternel, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Ici aussi

  1. Y. dit :

    Bof, va voir polisse, y a plein de gens qui le font, ça doit pas être si méchant …

    • R. dit :

      Déjà vu, et la dame elle dit qu’elle s’est fait tirer les oreilles par l’assistante sociale, alors je préfère éviter… 😉

  2. Arnaud dit :

    J’avais été plutôt choqué, ce qui est rare, à la lecture des « Exploits d’un jeune don Juan », d’Apollinaire, quand il expliquait qu’à l’époque les mères faisaient souvent ça, très brièvement, pour calmer leurs marmots.

    A se demander si cela commençait suite à tes discussions innocentes comme celle-ci, ou si c’était simplement une éducation (mais alors très) différente de notre époque !

  3. usclade dit :

    Oui Oedipe, je connais ça aussi en ce moment (et moi je suis le père, et c’est mon plus jeune garçon qui est concerné, c’est dire si c’est encore plus grave !)
    (bon, juste pour les bisous sur la bouche, c’est déjà pas mal…)

    Revenons en à ton cas, tu as bien fait de rester ferme ! 🙂
    Pourtant de là à lui dire de se souffler dessus tout seul pour se réchauffer le zizi, je sais bien qu’ils sont encore souples à cette âge là, mais quand même, on s’étonne après qu’ils aient des scolioses et autres problèmes de dos.. 🙂

    • R. dit :

      Heureusement, il y a d’autres méthodes pour réchauffer son zizi, avec les mains par exemple. Et aucun doute, il l’a TRÈS BIEN compris… 🙂
      By the way, welcome here !

  4. usclade dit :

    Je veux bien le croire : mon petit dernier n’a eu besoin d’aucune initiation pour expérimenter et vérifier les relations de cause à effet… pffff
    On descend bien des primates..
    Quant à mon second, lui est moins débrouillard. Ce soir, après avoir regardé cette formidable oeuvre disneyenne relative à une des plus célèbres danoises de l’histoire, il nous a avoué qu’il aimerait elle comme elle. « Oui, j’aimerais être une sirène. Enfin, un sirain, je suis un garçon quand même. Mais c’est pas possible, j’ai pas de queue… »
    Ah, oui, hum, attends fiston, je vais t’expliquer…

  5. dita dit :

    moi c’est les seins… il veut toujours toucher mes seins!!!…
    et ces yeux brillent à ce moment là… n’aurais je pas du allaiter ? :)))

    • R. dit :

      Que nenni, j’ai allaité mes deux garçons 9 mois, et les deux sont constamment en train d’essayer de me peloter les miches aussi… 😀

      • R. dit :

        Je suis en train de me rendre compte que j’ai peut-être mal compris ce que tu disais ! 😀
        Du coup, peut-être que l’allaitement leur donne ce rapport si particulier à nos seins… à creuser !

  6. dita dit :

    oui c’était dans ce sens là!! :p
    à mon avis , rien à voir en fait . les garçons sont justes obsédés des seins, c’est tout . c’est basique!!
    🙂

  7. Moi qui suis un bébé Guigoz, je préfère aujourd’hui les seins plutôt modestes (pas trop petits, hein, mais juste qui tient dans la paume). Vous pensez que ça a un rapport ?

    • R. dit :

      Je crois que le rapport des hommes aux seins découle d’une foultitude de paramètres, dont, peut-être, la façon dont ils ont été nourris petit… mais ça n’est probablement qu’une goutte dans un océan. D’ailleurs, depuis que j’ai arrêté d’allaiter, mes seins ont repris leur taille (enfin un peu moins…), et ils plaisent toujours autant à mes fistons ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s