Tribute #6

Chroniques de l’asphalteSamuel Benchetrit

– Ca vous embête si j’attends chez vous que ma voiture arrive, dans trois quarts d’heure ?
– Ben… non. C’est juste que c’est un peu le bordel, chez moi.
– C’est pas grave.
La princesse s’est redressée et on s’est mis en route.
– Vous vous appelez comment ?
– Samuel Bench.
Elle m’a tendu la main, une vraie main de princesse.
– Enchantée.
J’ai tendu la mienne, une vraie main de clodo.
– Enchanté.

(…)

Elle chialait et répétait :
– Quel connard… snif… Quel connard… Vous êtes gentil, vous.
– Ben…
– Si si, ça se voit tout de suite.
– Ah bon.
– J’ai passé une soirée de merde… Quel connard.
– Qui ça ?
– Mon fiancé… (…) Ce con doit m’épouser dans quelques mois… Il devait me faire sa demande officielle ce soir…  Au lieu de ça… Au lieu de ça… (…) Au lieu de ça, il n’a fait que me demander pourquoi je ne le laissais pas m’enculer.
J’étais choqué.
– Vous vous rendez compte, ça devait être un soir magique… Mais non, il me disait des choses horribles… « Je ne peux pas épouser une femme qui refuse que je l’encule »« Je dois tout connaître de toi »
J’essayais de faire celui qui s’intéresse vraiment aux problèmes des autres. Le genre de type qui ne juge pas. Mais au fond de moi, un mec arrêtait pas de gueuler : BEN MERDE ALORS… BEN MERDE ALORS… (…)
– Je lui ai dit : « Mais tu peux tout avoir de moi… Je te suce autant que tu veux… Tu me baises autant que tu veux… Mais pas là… Ca me fait peur… »
– Bien sûr.
– Et il m’a répondu : « J’en ai rien à foutre… T’as déjà sucé un paquet de bites et tu t’es fait baiser par l’Europe entière… C’est ton cul que je veux… Ton cul, je serai le premier à l’avoir… Tu peux bien m’offrir ça… » Je lui dis : « Mais je t’ai déjà tout offert… Tous tes fantasmes, tout ce que tu rêvais de faire on l’a fait… Les chevaux, les chiens… Tout… »
Je comprenais pas trop le truc des chevaux et des chiens. Mais je l’ai fermé.
– Je lui ai dit : « Ecoute, marions-nous et doucement, avec le temps, tu m’enculeras… »
– Ben oui, avec le temps.
– Vous savez ce qu’il m’a répondu ?
– Non.
– Il m’a dit : « Tu parles, tu dis ça maintenant, mais une fois qu’on sera mariés, tu me laisseras pas faire… Je suis sûr que t’as déjà fait le coup à d’autres mecs avant moi… Le Belge, là… Et le mec d’Andorre… » Vous vous rendez compte ?
– C’est dingue.
Je savais pas quoi lui dire. En même temps, cette fille avait vraiment un problème, et je voyais bien que pour le moment, rien d’autre ne pouvait l’intéresser.
J’ai dit :
– Et… Vous avez peur ?
– De quoi ?
– Ben, de…
– Qu’il m’encule ?
– Voilà. (…)
– Il a vraiment un très gros sexe, vous voyez.
– D’accord.
– J’ai jamais vu un sexe aussi gros.
– Ah ouais.
– D’ailleurs je lui ai dit : « Ton sexe est trop gros, j’ai peur d’avoir mal… » Mais ça l’a rendu dingue, il m’a répondu : « C’est pas ça le problème… Je vais pas te fourrer ma bite d’un coup comme ça… Je peux te mettre un doigt d’abord, et puis deux, et puis trois, etc. »
Ce type avait donc un sexe de la taille de quatre doigts. Un sexe royal, quoi.
– Mais je sais qu’au moment où ça arrivera, j’aurai peur… Parce que je l’ai jamais fait… Et j’ai la trouille de paniquer pour la première fois… Donc, c’est pas vraiment la taille de son sexe qui me dérange, c’est surtout de le faire pour la première fois avec un sexe de cette taille-là
– Je comprends.
Elle ne pleurait plus du tout, ses larmes étaient passées. Elle s’est allumé une autre cigarette et m’a regardé un peu.
– Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?
– En ce moment, je suis apprenti photographe.
– Ah oui, c’est bien.
– Oui… Je voudrais faire des films, mais je suis obligé de travailler un peu à gauche à droite pour pouvoir acheter de la pellicule… Je tourne le week-end et…
– Vous avez un gros sexe vous ?
– Ben… Normal…
– C’est bien.
– Et donc, j’espère pouvoir arrêter d’être apprenti pour ne plus faire que des films… Tout le temps quoi… Même la semaine…
– Vous avez beaucoup enculé dans votre vie ?
– Ben… Pas trop… Enfin, moyennement…
– Vous voulez pas m’enculer ?
Un bateau mouche est passé.
– Ben, si.
La  princesse a éteint sa cigarette et s’est levée pour enlever sa culotte. Je me suis levé aussi et j’ai enlevé mon fute que je portais sans slip ou je sais pas quoi. Ensuite elle s’est approchée de moi pour me rouler une galoche d’enfer.
Elle a dit :
– Ca c’est parce que vous êtes gentil.
Et elle s’est retournée pour se mettre à quatre pattes sur mon matelas.
Je ne sais pas pourquoi, j’ai pensé :
Mon petit Bench, toute la banlieue parisienne compte sur toi.
Je me suis penché histoire de goûter sa croupe royale. J’essayais moi-même de me comporter comme un prince.
– Doucement… Doucement…, qu’elle repetait.
Mais je crois qu’on pouvait pas aller plus doucement et que ma vitesse était bonne.
Et noble, même.
Elle a encore dit
– Doucement…
J’ai dit :
– Oui, princesse.
-Ne m’appelle pas comme ça.
– D’accord.
– Appelle-moi Lady d’Azur.
– D’accord.
Je continuais à la lécher, mais un machin me travaillait :
– C’est qui Lady d’Azur ?
– C’est ma jument… Au Palais… Continue…
– D’accord.
Je comprenais le truc des chevaux.
– C’est bon… C’est bon…
– Oh oui, Lady d’Azur…
– Vas-y… Mets-moi un doigt…
– Oui, Lady d’Azur…
Je m’exécutai. La princesse poussa un cri profond qui me fit penser qu’on n’était pas arrivés.
– Ca vous fait mal ?
– Oui… Mais c’est bon, continue…
– Oui Lady d’Azur.
– Tu peux m’appeler Rouky aussi…
– Oui Lady d’Azur… Rouky…
Ca devait être son chien.
– Mets-en un deuxième.
Elle poussa le même cri que le premier.
– Ca va ?
– Oui… encore…
– Oh oui Rouky…
– Essaie de venir maintenant…
J’entrai dans Son Altesse sérénissime aussi facilement qu »il doit être compliqué de pénétrer dans son palais.
Elle poussa le cri habituel. Je m’évertuais à venir doucement, pas tellement pour sa souffrance, mais plutôt pour donner une impression de longueur.

Ca me rappelle que c’est bientôt Noël

Cet article, publié dans Du sexe, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Tribute #6

  1. usclade dit :

    Et donc toi aussi tu cherches quelqu’un de plus raisonnablement pourvu pour te montrer la voie et t’accompagner dans les préparatifs ? 🙂
    Bench est-il disponible?
    Vite, ça approche !!

    PS : ça me rappelle que ma douce m’avait dit au début de notre relation qu’elle m’offrirait un pipe royale à chaque noel car c’était trop difficile pour elle de le faire fréquemment (moi j’avais rien réclamé). Ça n’a duré que 2 noëls, en fait. Depuis, elle préfère déléguer… Et de pipes, même préliminaires, il n’est plus question ! Dommage, mais au moins notre couple n’est pas en proie à d’insurmontables tensions…

    PS2 : question bassement technique, je suis toujours impressionné quand je vois des billets reprenant d’aussi longs extraits littéraires. Tu retapes tout ou c’est un copié-collé d’édition électronique?

    • R. dit :

      J’avoue que je me suis fugacement posé la question… Mais finalement, non. 🙂
      Et sinon, je retape tout avec mes petits doigts graciles de pianiste, vaillante que je suis… 🙂

  2. Zoulmi dit :

    Je me serais bien proposé, mais le petit nom de ma bistouquette est « George le Gargantuesque ».
    Désolé.

  3. Y. dit :

    Pas mieux …………………….

  4. Alex dit :

    ça me rappelle un fou rire magistral qu’on avait eu à la fac en plein cours. J’avais mal compris le prof et je t’avais demandé de me répéter ce qu’il avait dit … » une grosse quoi ? » et bien sûr ta réponse m’avait pliée en deux 🙂

  5. Fabien dit :

    😀 😀 🙂 c’est carrément comique ou c’est moi..? Excellent en tout cas, ça me donne bien envie de le lire 😉 (mais ça se trouve où les livres..?)

    • R. dit :

      Carrément comique, absolument… Les deux tomes sont assez délicieux, pas de la grande littérature au sens commun du terme, mais, pour moi, une vraie poésie du quotidien.
      De toutes les façons, tous les livres que je cite par ici sont de bons livres… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s