Verdict

Bon bon bon… Nous y voilà.

Puisque apparemment certaines âmes viennent s’égarer sur ce blog même pendant les fêtes (dixit mes stat’… youpimerciçafaitplaisir), et puisque mes requêtes google convergent indéniablement vers ce sujet (au point que je soupçonne un complot de la neterie mondiale), il est temps pour moi de te donner mon sentiment profond.

D’abord, je dois te dire la vérité… Je n’ai pas attendu noël pour ré-essayer. Mais avant de te raconter, il me fallait prendre un peu de recul, sinon, comment veux-tu comment veux-tu…?
Armée de ces précieux conseils (merci à Zoulmi, Zé, Lib, Ju, Irmazinha do coraçao, Pillowjutsu et Comme une image pour vos astuces et encouragements), j’ai profité de mon nouvel enthousiasme pour relancer le débat chez moi :

« Coco mio, je crois bien que je suis prête à reconsidérer ma position sur ton obsession… »

Vieux sourire narquois du Coco mio. Suivi d’une olive.
Oui oui, une OLIVE (et non, pas celle-là…).
Romantisme et gratitude sont les mamelles de ma vie conjugale. L’histoire de la paille et la poutre – à tout point de vue – en est le résumé, mais c’est un autre sujet… quoique.

Bref, l’homme, toujours généreux en compliments, encouragements et autres mots sympathiques, a bien failli ruiner mon élan.

Je lui ai dit qu’il était trop relou dans le genre relou qu’avec ses conneries de m’avoir à l’usure au lieu d’essayer d’être sexy, il avait déjà perdu une bonne année de sodomie, et que s’il voulait en perdre une de plus, il pouvait continuer comme ça.

Vieux sourire narquois qui dit « tu te souviens comme je suis tenace ? ».

Envie de suicide.
ET de meurtre.

J’ai donc précisé que ça serait MOI qui déciderai du quand et du comment, sous-entendu « pas forcément pour la prochaine baise », et aussi qu’il pouvait remercier mes lecteurs ces collabos.

Comme je sais trop bien me faire désirer, je m’y suis finalement collée dès la baise suivante.
En fait, c’est surtout que je ne me sentais pas de supporter à nouveau cette pression dénuée de tout érotisme. Sincèrement. L’envie était là mais pouvait repartir tout aussi vite, j’avais conscience que je ne devais pas lui laisser le temps de la gâcher.

Donc… Un dimanche – mon côté mécréante, probablement -, pendant la sieste des enfants – forcément -, on a commencé à s’ambiancer, mon mistalovalova et moi. J’avais de grandes chaussettes à rayures remontées jusqu’à mi-cuisses, et une petite culotte fuchsia de toute beauté.

Première chose, j’avais toujours imaginé que la sodomie se pratiquait forcément à quatre pattes. C’est con, mais que veux-tu, les clichés ont la dent dure. En fait, apparemment, c’est la position la moins douce pour la novice que je suis. Alors on a procédé autrement.

Je me suis mise à califourchon sur lui, toujours chaussettée mais déculottée, et après quelques ondulations, baisers langoureux et salivage de circonstance bien placés, j’ai attrapé son sexe et entrepris de l’introduire dans mon moi profond.

Bon, c’était un peu audacieux…

D’abord parce que manque de bol, on n’avait plus beaucoup de lubrifiant… Ensuite parce que j’ai tout misé sur mon enthousiasme au lieu de miser sur une aide judicieuse de doigts qui joueraient les éclaireurs. Mais surtout parce que comme j’étais accroupie au dessus de lui, je n’étais pas vraiment détendue, d’autant moins que je suis très musclée du cul et du périnée. Oui madame !

Bon, ça rentrait un peu quand même, hein… mais il y a eu quelques torsions de vit qui m’ont fait craindre pour l’agrandissement futur de ma famille.

Alors on a procédé à une rotation de 180°. Moi allongée sur le dos, jambe repliée sur mes seins, lui face à moi, à genoux. Les chaussettes ont fait beaucoup d’effet à ce moment bien précis.

Et on s’est lancé.

A suivre…

Cet article, publié dans Du sexe, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

49 commentaires pour Verdict

  1. Fabien dit :

    rooo 😮 mais non : « … manque de bol, on n’avait plus beaucoup de lubrifiant …  » j’ai envie de dire : « Amateur ! »… mais bon j’le dirais pas mais co même..

  2. dit :

    Ton nouveau format façon série américaine est quelque peu frustrant!!
    … sinon y a la salive aussi, hein!

  3. Zoulmi dit :

    J’adore ce genre de chaussettes !

  4. R. dit :

    Putain, et pas un pour dire que quand même, mon mec, ce gros lourd ! Collaboooooos…. 😀

    • Zoulmi dit :


      Ah! fous-moi donc ta pine dans l’ cul,
      Et qu’on en finisse
      Ah! fous-moi donc ta pine dans l’ cul,
      Et qu’on n’en parle plus

      • R. dit :

        C’est moi ou tu as légèrement modifié les paroles…?
        😀

        • Zoulmi dit :

          Je la connaissais avec « ah, fous-lui donc la pine dans le cul », mais ce genre de chanson change souvent de paroles d’un club de rugby ou d’une École à l’autre. J’ai pas trouvé beaucoup de vidéos youtube ni dailymotion, et c’était la seule à ne pas avoir l’air d’être enregistrée avec un portable pourri.
          Tiens, une autre chanson tout aussi guillerette http://www.youtube.com/watch?v=jHgVGiIvLAs

    • Usclade dit :

      Sans photo de tes chaussettes (avec topo dedans bien entendu) je me garderai bien de prononcer un quelconque jugement sur l’atrophie supposée de la complimentitude de ton amoureux (analphile ou cul-lover ?)

  5. dit :

    … c’est que n’ayant pas la fin de l’histoire on imagine :

    1- une remontée romantique sur la fin (comme sissi impératrice ne passe plus pendant les fêtes, je compte sur vous)

    2- un échange de bons procédés « mon amour, tu m’as détendue, c’est maintenant le tour de l’olive » et puis acte et départ comme une princesse (tiens, on en revient toujours à sissi…)

  6. Irmazinha de coração dit :

    Tu connais mon goût pour le teasing ;0)
    J’adooore, ne change rien.
    Meme si j’étais toi je le ferais en 3 parties!!!
    Avis aux hommes presses…(parce que si je ne m’abuse les requêtes sur le format ne sont point féminines, ou?)

  7. BaggerFred dit :

    J’ai hâte de lire la suite … et surtout si apprécié tu as !

  8. dit :

    je ne sais pas si je suis couillue, c’est surtout que je suis au boulot pendant les fetes et que de loooooongues lectures m’occuperaient davantage 🙂

  9. Y. dit :

    J’espère juste qu’après le suspens on ne va pas avoir une fin en 2 minutes à la « Alias » cette fois !!

    Sinon, comme je crois vaguement connaitre ton homme, pour les jugements de valeur on va faire sans, un peu de décence quand même !

    • Usclade dit :

      Moi je suis tres optimiste : R n’a pas mis dans ses tags pour Google les mentions suivantes : « sodomie qui finit en eau de boudin » ni « la face Nord toujours imprenable en plein hiver », ni « le beurre n’aura pas suffi »…
      J’en déduis que l’issue sera donc bien plus favorable que la partouze arôme framboise de la dernière fois… 🙂

      • R. dit :

        Y., un peu de décence envers qui ? Tu veux dire qu’on n’a pas le droit de dire que son mec pourrait parfois être un peu plus généreux en compliments, ou tu veux dire qu’il pourrait s’y coller, ce relou !? 😀
        Sinon, pour la fin, j’ai pas vu Alias, alors je ne peux pas juger de ton éventuelle déception. Tu verras demain (parce que je suis trop sympa et je ne vous colle pas un we entre le début et la fin…)

  10. Y. dit :

    @Usclade : qui sait, elle en garde peut-être sous le coude pour gogol #3 !

    @R. : un peu de décence envers ce cher Monsieur R. : qu’on soit dieu sait combien à suivre en ligne sa grande épopée de la fesse d’accord, mais on ne va pas en plus le lyncher en bande pour manque de galanterie, quand même ! Je trouve que ça serait ne pas fairplay de notre part. Bref, fais nous rire avec votre linge sale, mais ne compte pas sur nous pour le laver !
    Et pour Alias, chaque épisode s’arrêtait au moment de tension maximum et le suivant commençait par une résolution en quelques secondes avant d’enchainer sur la suite.

    • R. dit :

      Ah ah… si je comptais sur vous pour laver mon linge sale, vous auriez les mains toutes fripées à force de frotter ! Donc je m’abstiens.
      Cependant, tu mets en exergue un autre drame de ma vie : PERSONNE n’ose dire quoi que ce soit à monsieur, vu qu’il est réservé, secret, verrouillé. Alors que TOUT LE MONDE ose me faire des reproches à moi, qui me livre volontiers…
      Life is a fuckin’ bitch 😀

  11. Eh ben dis donc, déjà 26 commentaires dans la seule journée où tu postes ta note, alors que sur de belles notes romantiques, c’est silence radio. Tes lecteurs (dont moi) sont non seulement collabos mais sérieusement obsédés. Constat corolaire : le cul / ton petit trou du cul fait vendre.

    Concernant ton récit, c’est marrant parce que ça me rappelle des moments où O*** me demande avec ferveur « encule-moi maintenant ! » (bon, je raconte ma vie, en même temps, comme je me suis privé de burp, faut bien que je me défoule ailleurs) et moi « euh t’es sûre, sans préparation ? » et puis j’y vais en mode bourrin comme elle me demande et ça vire à la cata après !
    Donc, une bonne sodomie = de l’envie ET de la préparation (surtout pour les newbies ;-)) (et du gel, of course – à base de silicone c’est mieux).

    Pour finir, je ne me permettrai pas une seule remarque sur ton petit mari, vu que c’est toi qui t’exprimes ici (certes, les absents ont toujours tort, mais je ne le vois qu’à travers tes yeux et pour l’instant malgré tout il me semble tout à fait sympathique – et veinard).

    • R. dit :

      Si seulement il savait A QUEL POINT il est veinard… Malheureusement, je suis à peu près sa première meuf, donc il n’a pas d’élément de comparaison. 🙂
      Et je me demande si un jour je supplierai avec ferveur un homme en disant « oh pleaaase, encule moi maintenant ! »… J’aimerais bien. 😀

      • O*** dit :

        Il faut peut-être l’envoyer faire un tour sur le marché pour qu’il se rende compte de sa chance 😉
        Sérieusement, je n’aurais jamais imaginé apprécier la sodomie et pendant des années, ça n’a pas été le cas. Et puis, impossible de dire quel a été le déclic, maintenant ça me rend dingue (bon, pas en tout circonstances non plus…).
        J’en profite pour te complimenter sur ton écriture dont le ton me plaît beaucoup et que je découvre par CUI et Anna. J’adore !

        • R. dit :

          Oh ! O°°° (ma touche étoile ne marche plus…)… Ravie de te voir ici.
          Alors je lui ai proposé, il l’a très mal pris.
          Ensuite, j’espère moi aussi adorer la sodomie un jour.
          Pour finir, merci pour le compliment.
          Et en bonus, j’aime bien quand O°°° et CUI se vannent par ici…
          🙂

    • Zoulmi dit :

      J’ai essayé deux lubrifiants à base de silicone.

      Un de marque inconnue (acheté par mon plan cul du moment, utilisation sur moi). Tu vois comme parfois ta peau sèche glisse mais mouillée ça agrippe ? Ben pareil avec celui là.

      Un autre conseillé par un second plan cul pour une utilisation sur elle (elle s’y connaissait un peu mieux vraisemblablement, sa seule raison pour refuser la sodomie était que « le temps des préliminaires et que ça rentre bien, ça la fait jouir super rapidement et le mec est déçu. » Moi qui bande plus avec un cunni qui fait gémir la fille qu’avec une pipe, j’ai insisté, puis investi dans ce lubrifiant.
      Il est très liquide, c’est pas forcément pratique, mais il ne sèche pas. Tu en met, tu va fumer une clope, il lubrifie toujours. Par contre, il glisse moins que mes bon lubrifiants à base d’eau qui sèchent (ajouter de l’eau suffit techniquement, mais c’est pas pratique…)

      Note que les mauvais lubrifiants à base d’eau lubrifient mal, voire brulent comme de la harissa coupée au tabasco. Je soupçonne un passage de date de péremption (pas longtemps après ouverture, beaucoup moins que la date écrite), mais ça donne une impression de brulure vraiment pas cool… (Brulure sur le vagin et les griffures aussi, en mode allergie.)

      Donc perso, je vote pour ceux basés d’eau. Surtout que le silicone liquide fait fondre le silicone du silicone solide de certains jouets, et vu que je suis un mec hétéro sodomite… ben… m’voyez…

      Pour résumer, du lube, beaucoup, vraiment beaucoup. Dans le doute, balance tout le pot de lube spécial fist fuck dès le premier doigt.
      Et je te souhaite d’avoir l’occasion d’appliquer ce conseil un de ces jours, vu que ton histoire pas terminée est au passé…

    • O*** dit :

      Mais comme tu exagères, là, CUI ! Et comme tu passes sous silence les fois où je te dis « encule-moi maintenant » avec tout autant de ferveur et où ça se passe parfaitement !

  12. Fabien dit :

    Tiens c’est marrant ça me fait me poser une question cette « envie » de sodomie des femmes (que j’ai déjà vécu heureusement !.. vu comment ça à l’air d’être LE truc imba, j’aurais été obligé d’être malheureux « jusqu’à ce que.. » (en plus que moi j’en vois pas trop, de différence (sauf d’avoir peur d’en foutre partout.. mais bon..)) : c’est quoi finalement la « vrai » différence avec « l’autre entrée »..? (à part de donner envie de faire caca :s..)

    • Fabien dit :

      arf je viens de dire à ma fille « qu’elle prenait son cul pour une trompette ».. 😦

    • R. dit :

      Je pense que pour les sodomisé(e)s, c’est juste que ça stimule d’autres zones, qui – pour certain(e)s – semblent hautement érogènes.
      Cependant, j’ai récemment lu l’explication d’Anna (les errances d’Anna) qui était assez belle : elle a eu son premier orgasme par le cul, et vraisemblablement ça a à voir (entre autres) avec la notion d’interdit et son histoire familiale. (si j’ai bien compris…)
      Pour les sodomisateurs, il parait que c’est plus serré, mais je crois que c’est surtout cérébrale, non ?
      Si quelqu’un peut en dire plus…?

      • Oui, c’est un peu plus serré en effet. Moi, j’ai l’habitude de dire que je préfère, au niveau des pures sensations, une (bonne) fellation à un coït, fut-il anal ou vaginal. Alors, oui, le plaisir est d’abord cérébral. L’idée que c’est rare. L’idée surtout que c’est spécial pour la femme qui le demande : même si je pratique parfois sans qu’on me le demande explicitement, c’est surtout quand la sodomie est réclamée qu’elle me fait disjoncter. J’ai eu une amante pendant de nombreuses années que je n’ai jamais enculée, tout simplement parce que ça ne lui disait rien, donc moi non plus. En tout cas, pour moi, aucun tabou lié au plaisir anal (de manière générale, ce n’est pas le côté transgressif qui me fait triper, j’ai une sexualité que je qualifie de solaire).

  13. Ju dit :

    « Si seulement il savait A QUEL POINT il est veinard… Malheureusement, je suis à peu près sa première meuf, donc il n’a pas d’élément de comparaison »
    Je te l’ai déjà dit je crois, mais c’est fou comme je me retrouve à travers ton blog. Mis à part le fait que mon mistalovalova, n’est pas du tout attiré par le côté obscur de la force…. Par la sexualité en général en fait. Bref, je vie (un peu) ma vie sexuelle par procuration en ce moment, du coup ce serai trop sympa de lâcher la suite demain MATIN! Je pars ensuite pour 4 jours sans internet. Je sais que tu es une chic fille 😉 Bon sinon je sais aussi que tu as une vie IRL du coup je resterai une lectrice assidue 🙂 A demain (matin).

  14. Lib' dit :

    R. on est demain!!! 😉

    Ju, je compatis.

  15. etoile31 dit :

    Pff!
    J’ai lu plein de choses sur vos pages rapport à la sodomie……..,
    me suis marré,
    puis ce soir,
    dans mes oreilles et mes yeux,
    Cette adorable Polly Jean,
    qui nous la fait en culotte blanche (no socks!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s