Verdict (fin)

Previously on ze story

A force de salive et de décontraction, l’homme a pu s’épanouir en moi. De mon côté, j’avais attrapé mon super jouet vibrant, et nous avons pu, pour une fois, nous regarder pendant l’amour. C’était assez émouvant, d’ailleurs. Il n’aime pas trop que je l’observe, que je le croque des yeux pendant qu’il s’abandonne (à mon grand désespoir), mais pour le coup, il s’est laissé faire et c’était bien la moindre des choses, bordel. Il avait ce regard embrumé d’homme qui jouit que j’aime tant et qui me manque souvent quand je fais l’amour avec lui. C’était beau.

Alors mon verdict…

Première chose : j’ai joui. Probablement plus grâce à mon jouet qu’à la pénétration, mais on s’en fout.
Cependant, et ce n’est pas la première fois que je le constate (entre la première sodomie d’il y a un an et les fois où il a introduit ses doigts en moi pendant qu’il me pénétrait), j’ai l’impression que mon orgasme est plus fugace qu’habituellement. Comme s’il repartait aussi vite qu’il est venu. Comme s’il n’avait même pas le temps d’éclore complètement que déjà il se flétrissait. Et une fois passé, pas d’onde qui dure… Alors que mes orgasmes lors de pénétrations vaginales (aidées de mes doigts) sont puissants, longs, ronds, complets, celui-là était à peine un bourgeon.

Deuxième chose : il a joui. Moins lentement que d’habitude et mon cul le remercie ça fait plaisir. Même si je sais pertinemment que s’il me sodomisait tous les quatre matins, je perdrais ce bénéfice. Rareté sera donc mère de mon intégrité anale.

Ensuite… je trouve toujours ça un tout petit peu douloureux une fois que j’ai joui, mais la pénurie de lubrifiant n’y est probablement pas pour rien. Et ça me donne toujours l’impression d’avoir envie de faire caca. Pendant quelques jours heures. Non sérieux, c’est moi, c’est psychologique ou c’est universel ???

En conclusion… Je crois que je ne suis pas de celles dont l’anus est une partie extrêmement érogène. Je crois que dans la sodomie, il me manque quelque chose… dans mon sexe.

Autrement dit, je crois qu’à choisir, je préfèrerais encore une double pénétration.

Amen, et surtout bonané.

Cet article, publié dans Du sexe, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Verdict (fin)

  1. R. dit :

    Comme je suis très gentille, j’ai avancé l’heure de publication de ce billet… Ju, j’espère que tu n’es pas encore partie ! 😉

  2. Ju dit :

    I’m heeeeere! Hop un bonus de karma pour toi, merci pour le billet matinal! Bon, moi aussi je trouve l’après pas très glamour. Mais j’aime tellement le pendant que ça compense. Tout est affaire de balance entre les points positifs qui t’aident à accepter les négatifs. Les orgasmes pour moi sont affaires de relâchement, et ceux ou je ne suis pas complètement détendue sont plus brefs.
     » Rareté sera donc mère de mon intégrité anale » Ui ui ui, parce que de toute façon, tout les 4 matins et trop souvent à la longue ça peut entraîner des problèmes de continence me semble t il….. Bon à l’usage intensif hein!
    Allé, j’ai un TGV à prendre, bon bout d’an, bon réveillons. A l’an qué ven 🙂

  3. Fabien dit :

    Je crois que l’orgasme c’est un processus vraiment « compliqué », il y a plein de « condition » à remplir et si juste une seule n’est pas au top ça va limiter la force de l’orgasme au niveau de la condition la moins « remplie »… A mon avis la condition qui t’a limité ce coup là c’est que tu étais encore un peu trop « attentive » a ce qu’il se passait DTC, en position de « contrôle », ou de vérification que « tout est ok », pas complètement « lâchée » donc et l’orgasme s’en est senti…

    Mais avec l’habitude je pense, si tu constate plusieurs fois que ça ne te fait pas mal, la confiance va s’installer, peut-être aussi qu’il va apprendre a y allez doucement, ou en tout cas juste en dessous de l’autre jouissance, celle du clito, pour ne pas la « masquer » (par de la douleur finalement), et tu vas faire passer petit à petit la sodomie au « second plan » et te concentrer sur ton clito. A ce moment la sodomie deviendra une « sensation » supplémentaire dont l’effet surtout « psychologique » pourra enfin augmenter la jouissance du clito… Dans le même genre que la combinaison clito/vagin mais en différent je suppose… Et la ça va commencer à taper un peu plus fort hé hé 😉 (ça me donne envie envie tout ça 😮 dommage que j’ai personne sous la main sinon ça aurait été la fête à son c.. heuu.. ouais, enfin ça aurait été sa fête quoi 🙂 )

  4. Je pense que les sensations désagréables doivent pouvoir s’effacer avec l’accoutumance (et toujours une bonne préparation). Pour moi qui ai été 3 fois pris par le cul (deux fois par un homme, une fois par une femme avec gode-ceinture), je ressens beaucoup d’excitation et de plaisir au début, et puis au bout d’un moment cette pénible impression d’avoir envie de faire caca, comme tu dis. Pas de la douleur, de la gêne (et hélas, pas de clito à branler pour penser à autre chose ^^). La douleur, ça vient surtout quand on ne se prépare pas assez (ça m’est arrivé de m’enfoncer un plug un peu trop vite par exemple… ouille ouille ouille).
    A propos, plug + pénétration vaginale, ça peut être très agréable pour les deux (pour l’homme : l’impression de se sentir plus à l’étroit dans la chatte, pour la femme : devine) et servir (ou pas) de préambule à une sodomie.

  5. dit :

    … c’est surtout le plaisir de faire plaisir pour moi.
    En tant que pratiquante très occasionnelle, j’ai quand même l’impression qu’en mode détendu mon anus est naturellement fermé.
    J’y prends également moins de plaisir que par l’orifice classique, et comme je suis aussi monogame qu’un castor, je pratique la double pénétration soit avec un 3e partenaire en porcelaine, soit de manière non simultanée (je jouis au Sud, PUIS on part vers le Nord).
    En revanche, je préfère que ce soit le Zé mâle qui fasse diversion, plutôt que mes doigts.

    • R. dit :

      Jouir par le sud, PUIS partir vers le nord, ce n’est pas une double pénétration… par contre, la porcelaine, ça doit être pas mal. 🙂
      By the way, je ne savais pas que les castors étaient monogames… 😀

      • dit :

        Et un soir, un vieux dimanche soir ambiance on regarde un bon gros film vautrés, on fume un pet et on va se coucher parce que demain y a école ma brave dame et qu’il pleut et qu’on a mangé trop de sanglier à midi et puis j’ai mes règles, un soir donc, une main qui descend titiller ton clitoris et te procure un orgasme qui se pose là, ce soir là donc, tu te dis je vais être sympa ce soir tiens!
        Et là, à peine de préparation, zéro lubrifiant mis à part la salive et… la grande révélation.
        Improbable.
        Incroyable.

        • R. dit :

          Coool ! Je suis un peu jalouse, mais en même temps, ça m’étonne pas, parce que moi aussi je commence à me détendre sur le sujet… mais toujours en mode « double ».
          Enfin j’en connais un qui a du être content (et qui doit attendre avec impatience tes prochaines règles…) 😀
          D’ailleurs, peut-on considérer que la moon cup transforme une sodomie en double pénétration ??? Si ça se trouve, c’est ça qui a permis « la grande révélation »… 😉

          • Euh non, on ne peut pas le considérer ! (petite joueuse ^^)

            • R. dit :

              Pfff, si on peut même plus poser des questions cons, hein… 😀
              (et puis d’abord, qu’est-ce que t’en sais, t’as jamais mis de moon cup, il me semble… 😉 )

              • Non, mais j’en ai déjà enlevé 🙂
                (après – comment dirais-je ? – les avoir poussées dans leur retranchement !!!)

                Par contre, avec un bon plug ou un bon vibro, on s’approche pas mal des sensations de la dp (mais c’est quand même mieux avec deux queues tièdes, vivantes, raides… miam !)

  6. non non dit :

    hum… juste petite réponse à propos du caca… moi aussi ça me donne envie dans les heures (et jour) qui suivent. A conseiller donc en cas d’intestins paresseux comme on dit

  7. Lib' dit :

    R., c’est une grande nouvelle!!!
    Tu as pensé à nous??? 😉 Moi, je me demande si après cette lecture, mon esprit qui, en général, est totalement accaparé par ce que je fais ou ressens, n’aura pas tendance à s’égarer et à repenser à tout ce qui s’est dit ici… dès que j’enfilerai de grandes chaussettes par exemple!!!

    • R. dit :

      J’ai « un peu » pensé à vous, j’avoue… 🙂

      • usclade dit :

        En parlant de « penser à vous », je me permets un petit hors sujet sous forme de deux volets distincts:
        – Bonne année 2012, pleine de chauds billets chaud bouillants on espère, et autres ascensions extrêmes
        – Hier, j’ai pensé à ce billet là lors d’une discussion avec mes potes de réveillon, alors que pourtant on est sur une thématique parallèle, mais pas si éloignée que ça. Tu connais sans doute la différence entre le 69 et un chalet suisse? Oui la réponse, c’est « la vue ». Mais la différence entre le 69 et le 51?

        • R. dit :

          Euuuh…. 18 ? Ou alors, on commence par boire un 51 et on finit par un 69 ? Non, je ne sais pas, je donne ma langue au chat. 🙂

        • Moi je sais ! moi je sais !
          Le 51 sent l’anis.

          • usclade dit :

            CUI : peu importe la taille de la butte, tu as réponse à tout, tu es une véritable encyclopédie vivante, un as des chiffres et des lettres, une bête de calCUL et des apéritifs anisés ! 🙂
            Bref, comme dirait Voltaire, ça me laisse sur le cul. Quoiqu’il arrive, c’est toujours dessus qu’on choit et c’est bien par là que je chus.

            • R. dit :

              Bon enfin moi j’avais trouvé que ça faisait 18, quand même, je ne suis pas matheuse pour rien… 😀 Et puis je me demande avec qui vous faites vos 69, j’ai jamais trouvé que ça sentait l’anus, moi… 🙂

              • De l’intérêt de prendre une bonne douche avant l’action 😉
                (Concernant la blague, je laisse la responsabilité à Usclade, moi perso, je n’aime pas le pastis)

              • usclade dit :

                @R : je te rassure, j’ai beaucoup apprécié ta célérité dans la soustraction (avec ou sans retenue, moi je préfère quand c’est sans retenue).
                Sinon il est clair que cette blague émane de quelqu’un que la besogne rebute, ou qui vraiment ne se serait arrêtée qu’à une première expérience malheureuse, car c’est une mésaventure qui me semble hautement improbable (à moins de se parfumer volontairement, comme le suggéraient les nuls je crois, avec un flacon de « Fleur d’anus » de Genchy).
                Enfin, pour moi, ni pastis, ni muscat, mais binouze ! (oui on est en 2012 !)

  8. J. dit :

    héhéhé, j’ai hésité avant de mettre mon grain de sel, mais c’en est devenu trop tentant! tout ça pour dire que je ne vais pas détailler mes sexpériences sodomites, mais j’en ai quelques unes, assez pour évaluer correctement la chose.

    Je ne me souviens même pas de mon « décu-celage » je dois dire, comme quoi ça devait pas m’impressionner plus que ça! Ce que je sais, c’est qu’avec le temps et l’expérience, il faut être (en tous cas pour moi) particulièrement exitéE, très bien préparée, oui oui. Plus l’on est excité, plus le plaisir sera grand, comme en pénétration vaginale en somme… Peut-être un petit cap à passer dans les premiers instants, au vu de l’étroitesse de l’orifice, mais bien préparé, le petit trou sera bien dilaté, et évitera toute souffrance!

    Aussi, je ne me suis pas gênée, même si ces messieurs pouvaient en avoir très envie, à les rembarrer vite fait bien fait si le terrain n’était pas assez accueillant pour leurs verges curieuses. Conclusion, qu’il soit vaginal ou anal le sexe est avant tout une affaire de désir, de désir chaud et moite et glissant, et plus ça glisse, plus c’est bon. Bonne année brûlante de désirs inassouvis! 🙂

  9. dita dit :

    pour moi , ça dépend des fois et on n’utilise pas de gel. on devrait peut être tiens! 🙂
    Mais j’aurais tendance à dire comme J. , si le désir est là et l’envie très forte, ça passe tout seul.
    Sinon ici, c’est moi qui ait demandé à Mr et depuis il a un peu du mal à s’en passer. c’est malin de lui avoir fait connaître ça ;p
    Au niveau de mon plaisir, je dirais , ça dépend des fois… comme le reste quoi!!
    (supeeeeeeeeeeeer commentaire)

  10. G dit :

    Bonjour, en fait il n est question que de lâcher prise et de confiance. En soi la confiance bien entendu. La probabilité de te laisser aller est plus que faible. Saches que cette zone est bien plus sensible et réceptive qu un vagin ( beaucoup plus de nerfs ) …après rien n est obligatoire ni nécessaire dans le sexe , chacun joui à sa manière ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s