Gogol #5

Ca faisait longtemps, alors c’est cadeau :

Comment aimanter le fer du laitier
On a tous un pote dealer
Si une femme enceinte se plante un couteau dans le ventre que se passe-t-il ?
J’aime quand mon chef me fait jouir
Punir une femme par le sexe
Crack cendre canette
Histoire d’un inconnu qui m’encule pendant que le bus roule
En soirée la cocaine me rend folle
Ma mère cette pute kiffe mes odeurs de jeune mec
Pas très glam le caca après la sodomie
Je me suis fait baiser par un chien, je l’ai sucé c’est super !
Le chien m’encule à toute vitesse

Après l’inceste, la pédophilie, la zoophilie et la sodomie-qui-donne-envie-de-faire-caca, on voit une percée des requêtes sur la drogue-c’est-mal-mais-c’est-bon. Ce blog est assurément un lieu de haute morale.

Par contre, j’ai pas bien compris cette histoire de « fer du laitier à aimanter ». C’est le titre d’un film de cul ou quoi ??

Cet article, publié dans Du sexe, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Gogol #5

  1. Marie dit :

    J’adore quand tu passes en revue les fameuses requêtes de Gogol 1er! Ca me fait beaucoup rire! Je n’ai rien d’aussi drôle (ou d’aussi pervers!!! Où ça va se nicher tout ça!!!) mais j’ai quand même régulièrement « sandalettes plastique » … Comme quoi, hein!?
    Bises. J’aime toujours ce que tu écris.
    Marie la Sardine

    • R. dit :

      Ola chère Sardine. Je suis très jalouse : alors que je suis tong addict depuis 15 ans, je n’ai JAMAIS eu de requête gogol sur des sandalettes en plastique ! 🙂
      (moi aussi j’adore la pétillance de Victoria Abril, les villes bordéliques, les quartiers pop'(ulaires), et si je préfère Paris à Marseille, c’est juste parce que c’est chez moi, et je suis très casanière… 🙂 Il m’arrive de penser que je mourrais à Barbès plage, ou alors dans un petit village corse, l’ile de ma mère… dans 60 ans, bien sûr, puisque j’ai prévu d’être arrière-grand-mère…)
      Bises à toi ! 🙂

  2. ze dit :

    Et le chien, il vient d’ou le chien?

    • R. dit :

      Je crois qu’il vient de mon tribute aux Chroniques de l’Asphalte, de Benchetrit, où une princesse raconte les fantasmes animaliers de son promis, roucky le chien et lady d’azur la jument… 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s