Dans la vie, il y a…

– « Dans la vie, il y a ceux qui enculent, et ceux qui se font enculer. Moi je préfère être du côté de ceux qui enculent. »

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu cette phrase.

Personnellement, si cette théorie est avérée – ce dont je doute – je préfère être du côté de ceux qui se font enculer. Soit dit sans aucun rapport avec ma face nord, même si je compte bien bosser le sujet. Je sais, je me répète c’est pour me convaincre.

Donc, disais-je, il faut croire que je privilégie ma conscience à mon fondement, parce que VRAIMENT SANS AUCUN DOUTE, s’il faut choisir, je préfère être victime que bourreau. Déjà petite, quand je jouais avec mes copines d’école, je voulais toujours être la servante quand elles voulaient être les princesses ces pouffes.

D’ailleurs, j’étais souvent victime de coalition, rappelle-toi, certaines filles se liguaient contre moi, souvent parce que les garçons m’aimaient bien. Ou alors juste parce que ça devait être drôle de me voir me transformer en serpillère à tout bout de champ, moi qui, pourtant, semblais plutôt à l’aise dans la vie, pas timide pour un sou, rigolarde et masochiste, vraisemblablement.

Et du coup, j’avais moi aussi mes propres souffre-douleurs.
(pardon Isabelle, pardon Quentin, pardon la fille du solfège qui s’habillait en Sergent Major, et surtout pardon Noémie petite fille aux cheveux bouclés noirs, toi c’est quand on était vraiment minuscule, mais je ne me pardonnerai jamais l’affront que nous t’avons fait, et j’aimerai te retrouver pour m’excuser)

Comme quoi, cette histoire de bourreau/victime, ça tient pas la route, bordel. La vie est un poil (mais non, la vie n’est pas « un poil », finis la phrase, tu vas comprendre…) plus complexe que noir/blanc, gentil/méchant, Dupont/Dupond, shit/beuh même s’il y a quand même quelques indécrottables enculés et même si je préfère mille fois le taga

Vers 13 ans, j’ai rencontré des chouettes filles avec qui il était possible d’avoir un rapport d’égal à égal. Celles qui sont mes vraies amies encore aujourd’hui. Tu sais genre à la vie à la mort. Des perles. Et du coup j’ai arrêté de victimiser quelques autres sauf certains profs, qui ont dû attendre mes 16 ans pour que je cesse d’être une petite conne.

Bref.

En fait, cette théorie est complètement con, même quand on parle de vraie sodomie avec des vraies bites et des vrais culs dedans (ou plutôt le contraire) : je connais plein de gens dotés d’attribut masculin qui aiment faire les deux, parfois même en même temps.
Jésus Marie Joseph, priez pour eux.

Ma théorie, ça serait plutôt : dans la vie, il y a ceux qui disent que « Dans la vie, il y a ceux qui enculent, et ceux qui se font enculer. Moi je préfère être du côté de ceux qui enculent. » Et puis il y a les autres. Dont moi. Qui pense qu’entre enculés et enculeurs, il y a toute une palette de comportements tous plus complexes les uns que les autres.

Bon, je dois dire que mes théories ont pris un sacré coup dans l’aile ces derniers temps.
Je t’ai pas menti, en même temps, je l’avais mis dans mon about.

Cet article, publié dans Du sang, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Dans la vie, il y a…

  1. usclade dit :

    Tu as bien raison… Et ça me rappelle que dans ce billet [ http://sustentee.blogspot.fr/2012/05/il-y-deux-categories-de-mecs.html ], un lecteur m’avait fort opportunément indiqué ce joli conte de la même veine que ton propos, pour décrire cette propension de l’humain à vouloir découper l’humanité en deux catégorie…
    http://infodoc.blog.free.fr/index.php?post/2009/07/28/Quelle-est-la-vraie-diff%C3%A9rence-entre-les-humains

    • R. dit :

      Ben tu vois, je fais de la philosophie sans m’en rendre compte… Quand je pense que j’ai eu 9 au bac !
      (coef 1, en même temps… Alors que j’ai eu 16 en maths et en physique, coef 9 et 6…)
      (ça y est, je me la pète…)
      🙂

  2. zoumpapa dit :

    Je regardais hier soir « A Dangerous Method » (conseil: à voir). Sais pas pourquoi mais certains passages de ton billet m’ont remémoré quelques aspects du personnage joué par Keira Knigtley
    (puisque tu soulèves la question du masochisme).
    -> bon, dans une certaine mesure hein…(si je précise pas ça, tu vas m’envoyer des baffes par colis express, …enfin sauf si t’aimes les coups de cravache…)

    • R. dit :

      Pas vu ce film. Mais entendons-nous bien, je ne parle pas du tout de masochisme physique, que je ne pratique (presque) pas. Bon ben faut que je m’y colle, maintenant (à voir le film, pas les coups de cravache…). 🙂

  3. Arnaud dit :

    Déjà tu place l’acte dans un rapport « aggressé/aggresseur », je ne suis pas sûr que ce soit la façon la plus adaptée si tu veux pousser l’exploration de la chose 🙂 J’aurais plutôt tendance à parler de « complices », terme plutôt unificateur, qu’utiliser des notions d’opposition !

    Ensuite, je pense que beaucoup d’hommes se laisseraient tenter par la chose si ce n’était pas connoté à l’homosexualité, et que l’homosexualité était, globalement, plutôt condamné par nous-autres imbéciles testostéronés. Je dis « nous » parce que je suis du même sexe, mais je cherche surtout le plaisir et l’exploration donc l’aventure me tenterait bien (pas forcément avec une bite, d’ailleurs). Et si le cas se produisait, je ne me considèrerais pas aggressé ou victime, mais bel et bien complice de la partenaire 🙂

    • R. dit :

      Arnaud, rassure moi, tu as bien compris que le rapprochement avec la sodomie, c’était pour la blague, hein ?? 🙂

  4. dit :

    « Et du coup, j’avais moi aussi mes propres souffre-douleur »
    Finalement Bezu était peut-être un grand théoricien chantant « A la queue leu leu »….
    Mmmmmh…

  5. Gawel dit :

    Moi je préfère « il y a ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses » sachant qu’au final, vu que « quand on tire on raconte pas sa vie », ben c’est « celui qui dit qui y est » !
    (une des trois citations n’est pas extraite du film culte de Sergio Leone. Sauras-tu la trouver ?).

    Et puis quand j’étais petite, j’aimais bien consoler ma mauvaise perdante de soeur d’un « les premiers seront les derniers »… y avait pas de rapport avec la sodomie, oui, mais on pourrait en trouver un.

    • R. dit :

      Mais euuuh, je suis nulle en western, je suis pas culturée sur le sujet. Je sais juste jouer le bon la bête et le truand à l’harmonica ! 😀

      • Gawel dit :

        ayayaaaaaa (ouin ouin ouiiiiin….)

        (on l’a joué au ukulélé et autre flutiau pour les octante années de ma mère-grand. Genre ça http://www.youtube.com/watch?v=7aCGf8vQDpM)

        M’enfin c’était pas difficile à deviner, accessoirement, pour la citation. 😀

        • R. dit :

          Euuuuh… celle où ça parle de creuser ? 😉
          By ze way, super la vidéo. J’aurais bien voulu être ta mère-grand.

          • Gawel dit :

            Tu m’étonnes ! Après elle a eu droit à un cover de Vanina par ses petites-filles en perruque afro multicolores, une pièce de théâtre du début XXè, un détournement en contrepèterie du curé de Cucugnan, des chants à 4 voix digne d’une chorale… on s’était déchirés 🙂

            Mais je suis sure qu’elle préfèrerait être toi plutôt qu’avoir son âge, son corps etc.

  6. Irmazinha de coração dit :

    Oh ouais, la fille du solfège en Sergent Major!!!!
    Mais quand même…… 😉

  7. En réalité, il y a trois sortes d’hommes. Ceux qui savent compter et les autres.

  8. Sir John dit :

    On dirait que cela part en vrille ici : R. découvre qu’elle est un homme maintenant! De nouvelles narrations en perspective : « Douze mois dans la peau d’un homme, par R ».
    Plus sérieusement, heureusement qu’il y en a (des hommes) qui ne sont pas aussi agressifs et primaires pour raisonner ainsi (et taper sur la « tête » de ceusses qui s’y croient).
    Moi dans la cour de récré j’étais plutôt du côté cool mais faut pas m’embêter, ni t’en prendre aux moins forts que toi (ça me foutait en pétard ça!).

    R. est un homme, la meilleure!

    Cheers,
    S.J.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s