Minotaure

Je suis dans le métro avec le père de mes enfants, il y a beaucoup de monde.
Un homme massif l’interpelle, le cherche, une embrouille commence.
Mon homme lui répond, il ne se dégonfle pas, il va au combat. Mais j’ai peur pour lui, alors j’interviens dans la bagarre naissante. Je tiens un couteau de cuisine, que j’essaye d’éloigner de la lutte, mais avant que je ne comprenne ce qu’il s’est passé, je vois l’inconnu trancher d’un coup la main droite du père de mes enfants.

Le sang gicle.

Le mot « irréversible » explose dans ma tête.

Il se tient le bras en hurlant, je suis tétanisée de douleur pour lui. Je pleure en silence, paralysée.

La foule s’écarte, l’homme apparaît.

Nu, noueux, sombre, musculeux, virilité extrême et peu engageante.

Un Minotaure.

Cet article a été publié dans Du sang. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Minotaure

  1. M'eca dit :

    Hou… Quel cauchemar !!
    Chasse vite ces vilaines idées, regarde dehors, il fait beau aujourd’hui …
    Des bises

  2. Sir John dit :

    Ding! Dong! Dong! (voix suave de la Madame de l’aéroport) : « Nous rappelons à nos aimables passagers, que la consommation de produits stupéfiants peut entrainer des effets indésirables…vraiment indésirables! Nous rappelons à…. ». 😉
    Et pas de Persée en vue j’imagine?
    Cheers, S.J.

  3. Sir John dit :

    Thésée of course, par Persée!..

  4. Gawel dit :

    En même temps, un minotaure comme Harvey Keitel sur cette affiche…
    Bon, désolée pour ta main mon chéri, mais pour sauver ce qui reste de toi je vais me sacrifier et repartir avec le minotaure, hein ? Non, ne me remercie pas, c’est tout naturel 😉

    (me fait penser à quelqu’un que je connais intimement, cet Harvey Keitel…)

    • R. dit :

      Je le suis longuement tâtée en choisissant cette photo, parce que j’aime Harvey Keitel d’amour et il me rend toute chose, alors que dans mon rêve, le Minotaure est plutôt terrifiant et monstrueux. Mais la posture est similaire. Alors…
      Et puis, bordel, il est tellement beau sur cette image ! 😉

  5. cath dit :

    « Cette étoffe sur laquelle naissent les rêves (3) »
    France Inter / Sur les épaules de Darwin. Samedi 29 septembre 2012 de 11 h à 12 h. Passionnant, captivant, envôutant. J’ai pensé à toi et ta foultitude de rêves chelous. ; )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s