Sinusoïdes

Il faut battre le fer quand il est chaud. Genre avant l’heure, c’est pas l’heure. Et après l’heure… ben c’est plus l’heure.

Ma temporalité me dépasse. Mes hormones aiment les sinusoïdes… à la folie.

Aussi, sur un cycle naturel de trois semaines (oui, j’ai des cycles courts, ce qui est en même temps un avantage et un inconvénient), je suis animale une dizaine de jours, normale les sept jours suivants, et very spleeneuse les quatre derniers jours.

Du coup, je peux passer du bord des larmes aux chaleurs les plus extrêmes en quelques heures. Et presque-vice-et-versa. C’est pour ça que je fais souvent les choses sur un coup de tête. Parce que je sais que mon état est passager, et que l’envie cuisante qui me brûle ne sera que cendres quelques jours plus tard. Que j’ai besoin d’assouvir mon ardent désir dans les heures qui suivent, ou il s’éteindra tout seul, non sans laisser une petite traînée de frustration.

Il est souvent arrivé que mes soupirants aient du mal à suivre. Ils me chauffaient à un instant non propice, et je restais assez insensible à leurs avances. Puis Miss Hide explosait en moi d’un coup (je découvre que le verbe éclore ne se conjugue pas à l’imparfait… What the fuck ???), et les pires fantasmes se mettaient à me harceler. Je luttais contre, consciente de ce qui pouvait passer pour de l’incohérence, soucieuse d’un peu de clarté dans mes propos. Mais dans ces moments-là, mon corps tout entier me trahit. Je transpire le sexe, je sens presque les rayons partir de moi et s’agripper à tous ceux qui me plaisent. Je sens mon esprit mal tourné occuper tout l’espace de mon cerveau, je sens le rose qui me monte aux joues au moindre regard, le sourire mutin qui s’esquisse. Je brûle. Je dégouline. Alors, quand je suis célibataire, j’hameçonne. Souvent par écrit, c’est là où je suis la plus loquace. J’ai des échanges avec des potes, je flirte avec le sommet de l’ambiguïté. Quand le timing est bon et la longueur d’onde partagée, les choses se consomment rapidement. Mais parfois, malgré des échanges explicites, les disponibilités des uns et des autres ne coïncident pas. Pas assez tôt.

Et dans ces cas-là, je sais qu’il est inutile pour moi de prendre date pour la semaine suivante. Inutile parce que je me serai hormonalement refroidie, bien malgré moi. Certes, je pourrais honorer les harpons lancés quelques jours auparavant, mais le corps n’y est plus. Alors je deviens un généreux bon coup, mais je ne suis pas au maximum de mes capacités et surtout de mon plaisir. Je sous-couche, en quelque sorte.

Oh ça ne m’empêche pas de prendre mon pied, mais c’est une demi-mesure. Rien à voir avec l’explosivité dont je me sais capable. Du coup, hors devoir conjugal ou situation où le don de soi est de mise, maintenant, je décline. J’explique. Du mieux possible. Ma temporalité.

Ouais, mec, il faut battre la R. quand elle est chaude.

Pis t’façons, je reprends cette maudite pilule, welcome to the sous-sol…

Cet article a été publié dans Du sexe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Sinusoïdes

  1. dit :

    Ton « hardant désir », c’est un lapsus et/ou une volonté assumée?
    Hehehe…

    • R. dit :

      J’adorerais te dire que c’est un magnifique jeu de mot, mais je dois avouer que c’est une lamentable faute d’orthographe (corrigée), une question récurrente chez moi. Un peu comme parmi et tandis (j’ai toujours un doute sur lequel a un -s-), ou d’autres trucs que j’arrive pas à imprimer. J’aurais dû faire du latin, au lieu de m’évertuer à faire du grec. Surtout que je ne suis même pas sodomite. Quoi, cliché ?????

  2. ouplala dit :

    « je sous-couche », j’adore !

  3. Patrick l'Étoile dit :

    Ah tu ne fais pas si bien dire « maudite pilule », pour moi ce n’est ni plus ni moins que de la castration chimique, c’est le prix de la sécurité.

  4. quadramatique dit :

    Mon lave-vaisselle a également des cycles courts, c’est pratique. Est-ce que vous avez aussi la touche « Eco » pour dépenser moins de liquide et d’énergie? 🙂

    • R. dit :

      Moi j’ai la touche « écho », celle qui me fait résonner longtemps. Et j’ai même pas de lave-vaisselle. Putain de 40 m2 (à 4)… 🙂

      • Gawel dit :

        A 4 again ?
        Ah ça, la pilule… Ouuuuh !
        Moi j’ai des cycles loooooongs alors je n’y comprends rien et de temps en temps j’essaye d’analyser si ce ne serait pas encore un coup des hormones, cette pulsion là…

        (j’ai fait une expérience hors du commun cette nuit, sur fond de grosse remise en question de couple (redéfinition des objectifs, atouts, contraintes, ligne de conduite) consécutive au fait que je me suis encore une fois fait roder. Ma petite soeur chez qui je squatte pour réfléchir, à la demande de mon homme, m’a fait une infusion (première fois qu’un truc pareil me fait vraiment de l’effet) et je me suis rencontrées – le s est voulu – en allant me perdre dans les bois à minuit. Pas sure d’être complètement redescendue encore 🙂 mais tout est si clair dans ma tête, qui je suis, comment, et la nécessité de concilier mes deux facettes si je veux rester moi-même et avoir une chance d’être heureuse. Pour le rendre heureux)
        (ouais c’est hors sujet un peu, mais j’avais envie de t’en parler)

        Allez j’y retourne, j’ai pas écrit la partie « ligne de conduite / plan d’action » 😦

        • R. dit :

          Oui, à 4, souvent, même si pas encore de façon officielle, et même si parfois non merci, je vais rester toute seule si ça vous dérange pas, hein !
          A part ça… non rien, en fait. 😉

  5. Ping : Flattée | Du sang, du sexe et du lait maternel

  6. Ping : Outil | Du sang, du sexe et du lait maternel

  7. Ping : Alpinisme solitaire | Du sang, du sexe et du lait maternel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s