Bricoles et autres anecdotes islandoises

Islande

Me voici de retour pour le grand mois de décembre que j’aime déjà pas bien bien à la base et qui s’annonce en plus riche en événements.

En attendant, quelques bricoles et anecdotes islandoises :

– La pluie, ça mouille.

– En arrivant à l’aéroport de Reykjavik, j’ai voulu tirer des sous. 300 000 couronnes, l’équivalent de 200 balles. Refusé.
J’ai senti une goutte de sueur perler sur mon front. J’ai candidement essayé 290 000. Puis 250 000. Devant le regard impatient de la dizaine de personnes qui faisaient la queue derrière moi.
Zé a fini par me faire remarquer que j’essayais présentement de tirer 2 000 euros. Thanx god, ça n’a pas marché… Licence de maths, elle dit ?

– On a trouvé un usage détourné de la Mooncup, en rapport avec mon rituel chimique du soir.

– D’ailleurs c’est plus la Mooncup, c’est la Meluna et hiiiiiiiiiiiiiii elle est trop belle en noir.

– Ça doit être ça qu’on appelle « la beauté intérieure »…

– Les chiens aiment toujours autant les zézettes des filles. Même ceux des douaniers. Même en cas de Meluna détournée. Petit coup de stress. Ouais, on est des fofolles, tavu.

– Les fenêtres de notre chambre NE S’OUVRAIENT PAS. Du tout. Scandale. Et claustrophobie.

– Du coup, on n’a pas pu faire nos punk-sans-chien en fumant à la fenêtre de notre hôtel totalement non-fumeur. À la fenêtre, j’ai dit, détends-toi. Putain de Nordiques…

– Alors on a fait nos caille-ra en fumant au pied des immeubles, cachées dans les recoins parce que vive le vent vive le vent vive le vent d’hiver.

– La pluie, ça mouille.

– J’ai vu les plus beaux énormes seins de ma vie. Dans les douches du Blue Lagoon. J’ai eu les yeux et la mâchoire du pire des loups texaveryesques. J’ai failli aller les toucher. Les mecs, I’m officially a goujat.

– La neige, ça mouille.

– Le Blue Lagoon c’est un peu le Disneyland nordique de l’eau chaude souffrée. Légèrement pompe à fric. Location de la serviette à 5 euros, j’ai cru un instant qu’on pouvait partir avec. En fait, non. Mais ça reste un lieu étonnant, et vive l’eau à 8 000°C.

– Les Islandois sont des ivrognes, totally beer-addict.

– C’est vraiment une langue bizarre.

– Mais si joliment écrite…

– On a croisé une nénette qui n’avait jamais laissé ses quatre enfants une seule nuit depuis l’âge de sa plus grande, 11 ans. Quand on lui a dit l’âge des nôtres et le nombre de fois où on les avait indignement abandonnés à leurs pères et autres aïeux, elle a failli tomber à genou pour nous baiser les pieds.

– On a vu plein de renards. Morts. Et chers.

– Le vent, ça mouille.

– Fuck la mondialisation. Tout ce qu’on trouve à Reykjavik, on le trouve déjà en France. Du coup Zé s’est acheté un sac made in Uruguay. Moi je me suis acheté des chaussettes en laine de bouc. Histoire de. Et parce que je fétichise légèrement de la chaussette.

– Les magasins sont plutôt grands, épurés, et… chers. En tous les cas pour moi qui m’habille chez les Pakis, les Chinois et les grandes chaînes suédoises (ce qui n’implique pas de s’habiller en bibliothèque Billy).

– Je maudis tous les gens capables de dormir sur un seul siège dans l’avion. Depuis toujours et à jamais. Life is a fuckin’ bitch.

– Zé, je t’aime. Quand même.

– Zé, je t’aime même si t’es pas une fée ni un gnome. Encore que sur ce dernier point…

– Zé, j’aime que tu aimes que je te dise que je t’aime quand tu me dis que tu m’aimes.

– Vous z’emballez pas, les gars, je suis toujours 100 % not lesbienne.

– Avec tout mon respect pour les lesbiennes et assimilé.

– Juste avant que mon avion décolle à l’aller, j’ai envoyé un sms à mon cher et tendre disant « je reviens dimanche vers midi, je t’appelle dès que j’atterris ». Je parlais de dimanche. Il a compris « tout à l’heure ». Du coup il s’est légèrement inquiété. Pire qu’une mère juive.

– Pour se venger, il a regardé Koh Lanta sans moi, et il m’a dit la fin avant que je regarde le replay. Genre « Moundir a gagné ». Je sais pas pourquoi, je ne le crois pas totalement.

– J’aime les mères juives.

– J’ai i-découvert que je i-pouvais avoir i-internet sur mon smart phone dont je i-taierai la i-marque (Steve Jobs I hate you), même quand mon forfait est épuisé. Grâce au wifi gratos. Je déteste celui qui m’a suggéré de désactiver le wifi il y a 2 ans. J’espère pour lui qu’il n’arrive pas à dormir sur un seul siège.

– En même temps, depuis que je suis revenue, ça ne marche plus. Une explication ?

– Quand tu dis à un Islandois à tendance asiatique que tu veux bien « just a little bit spicy », il n’entend que la fin de ta phrase. Putain de Chinois…

– Les Islandois sont plutôt vachement sympa, sauf à 4h35 du matin. En même temps, quelle idée de faire décoller un avion à 7h40 ? Ou comment ruiner deux nuits réparatrices en une seule.

– On a vu en tout et pour tout 10 heures de jour. Sans compter les clignements d’œil.

– Le froid, ça mouille.

– On s’est demandé pourquoi les Islandois étaient blonds et imberbes, bien que barbus, alors qu’il caille sa race. Darwin aurait dû les faire ultra-velu du poitrail…

– J’ai fêté les un an (tout étrange soit ce pluriel) de mon effondrement. Le chemin parcouru est indéniable. Même si c’est pas encore gagné. Tout aussi indéniablement.

– La prochaine fois que je viens en Islande, c’est 15 jours, en louant une caisse, pendant la canicule qui plafonne à 17 degrés.

– Je vous ai déjà parlé de la pluie, la neige, le vent et le froid qui mouillent ?

– J’ai rapporté des Smarties à mes enfants, parce qu’il y avait des petites voitures rigolotes avec. Merci de ne pas leur dire qu’il ne s’agit pas de bonbons typiquement islandois.

– On a un peu regretté d’avoir oublié de prendre notre double-décimètre.

Mais c’était chouette.

Cet article a été publié dans Du sang. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

38 commentaires pour Bricoles et autres anecdotes islandoises

  1. Sir John dit :

    R. ou le sens du « double langage »…ou du teasing, allez savoir!

  2. Anon dit :

    Mon coté pervers me fait comprendre que tu a fais des partouzes et que tu voulais comparer la taille des chibres pour déconner avec Zé.
    Mon coté rationnel me fait comprendre que non, mais alors je ne comprend plus la moitié de ce post.

  3. Judie K dit :

    J’ai compris comme Anon. On peut avoir une explication de texte ?

  4. R. dit :

    Ben ça alors…!? Comment c’est possible de ne pas comprendre PLUS DE LA MOITIE du billet ? 😀
    Enfin je veux dire, le coup du double-décimètre, c’était une blague, comique de répétition tout ça tout ça, et non, on n’a pas vu l’ombre d’une bistouquette islandoise, mais du coup, je me dis que j’ai gravement failli à l’étape « se mettre dans la peau du lecteur ». Où est-ce que ça coince ? Dites-moi, que je m’améliore, siouplé, Anon and Judie… A vot’ bon cœur.

  5. nanou dit :

    Z’avez peut être pas vu de quéquettes, mais alors, qu’est ce que vous avez fumé?????? A part pour le blue lagoon, ne te reconvertis pas en agent de voyage!! Pas du tout envie d’aller voir la pluie, le vent, la neige qui mouillent (il ne serait pas là, le double sens qu’ont vu les lecteurs de ce blog???). Sinon, zé, t’as bien de la chance, quelle déclaration!!! 😉

    • R. dit :

      Non mais en vrai c’est bien l’Islande, hein. Mais on ne peut pas toujours être drôle ET de bonne foi. J’espère que c’était un peu drôle…

      • nanou dit :

        mais oui!!!! c’était très drôle, j’ai beaucoup aimé ton billet, original et tout et tout , mais n’empêche, l’eau, la pluie, le vent toussa toussa, ben non, j’ai pas envie! 😉

  6. dit :

    Et moi je comprends que notre amour est maudit.
    Alors que ma grande complicité avec Morphée t’a permis d’avoir 2 sièges et m’a fait raté le café gratos.
    Dur.

  7. Anon dit :

    Pour ma part, j’accuse un manque de sommeil (putain d’insomnie), un peu de somnifères (inefficaces) mal digérés, et une flemme de tout relire après la blague du double décimètre pour comprendre d’où tu savais que les islandais sont pas poilus mais poilus quand même ou je ne sais plus quoi, je vais me coucher et relire demain parce que j’ai encore sommeil (forcément ça c’est pas amélioré depuis ce matin.)

    • R. dit :

      Au Blue Lagoon, la tenue correcte exigée est un maillot de bain. Du coup ça donne une idée de la pilosité locale.

      • Anon dit :

        > google « blue lagoon »
        > Ah, mais c’est un spa, et un cocktail !
        Non mais avoue que ça sonne un peu comme le moon city et consorts… T’es sure qu’ils ont pas des « coins câlins » où on a le droit d’enlever son maillot ?

        J’ai relu, et avoue qu’il y a quand même beaucoup de private jokes qui peuvent être prises à double sens.

        Concernant le wifi, la loi dite HADOPI2 t’oblige légalement à le désactiver, parce que la loi est mal écrite. Mais même à espérer un juge compatissant, tu dois être en WPA2, savoir ce qu’est le WPA2, et avoir un mot de passe comme ça :
        ¤°¢ü¿@ö3»6ÉÚÉ »µ]«½Ú4ÄÚœäá7+/72ßä>:&«»á»=.»ü£äÇö-.#«é\/ê÷äÄ&¢ñéÜ
        Bon courage pour trouver ça sur le clavier de ton portable… (Et encore, s’il marche en WPA2…)
        Et c’est la loi, c’est comme de dire « la consommation de cannabis est illégale. »…
        (J’ai manifesté contre, on était 300, le gouvernement Sarko n’en a eu rien à branler. Des ninjas communistes ont aidé, mais c’est passé quand même. Et ça continue d’empirer en plus, encore maintenant.)

        • R. dit :

          😀
          Maintenant que tu le dis, j’avoue que Blue Lagoon peut être pris pour le nom d’un club échangiste, et à la relecture, je comprends la confusion. Mais, je ne fais pas de tourisme sexuel, même si j’ai pratiqué au Brésil, au Maroc marocain et au Maroc espagnol. Au Sénégal et au Vietnam aussi, mais pas avec du local.
          A part ça, vivement la légalisation, et j’ai toujours pas compris pourquoi le wifi gratos de l’hôtel islandois me permettait d’accéder à internet sans forfait, alors que le wifi public SFR non, même quand j’ai récupéré mon forfait. Je crois que je vais appeler SFR pour qu’on m’essplique.

  8. jo dit :

    Si si moundir à gagné ! Enfin je pense.
    allez dîtes le que vous avez fricoté entre poules ! D’où l’oubli du décimètre ?

  9. Gawel dit :

    Moi je sais, pour Darwin et le côté blond et imberbe des islandois : ça laisse plus de prise au soleil pour emmagasiner de la vitamine D dans un pays où il fait nuit tout le temps…
    Vala vala, je t’en prie, j’ai été contente de contribuer à ta culturation.

  10. Marie dit :

    Moi, pas pour me vanter, mais je crois que j’ai compris TOUT le post et que je l’a trouvé assez drôle… Si y’en a que je peux aider… Bises à toi R et à ta copine Zé. Et à Moundir aussi ( mais je regarde pas Koh Lanta, alors je sais pas qui c’est).

  11. Judie K dit :

    En fait comme que tu as de gros beaux seins que tu as eu envie de toucher, j’en ai déduit que vous aviez vu de belles grosses quéquettes que tu n’as pas eu envie de toucher vue que c’est pas ton truc les grosses quéquettes, mais envie de mesurer. Et puis tu parlais de poils…
    Alors je me suis que les vestiaires du blue lagoon étaient mixtes et que tout le monde se balade à oilpé sans sourciller (comme souvent dans le pays du Nord).

    • R. dit :

      Penses-tu ! Vestiaires totalement pas mixtes du tout. D’ailleurs je me demande combien de temps aurait survécu cette jeune femme joliment pourvue si des hommes hétérosexuels avaient partagé sa douche.
      Ceci étant dit, en fait j’ai fini par m’avouer que j’aimais vachement bien les grosses quéquettes (sans parler de monstre non plus), et qu’en fait c’est plutôt les ébats trop longs qui me gavent. Comme j’avais les deux en cumulé, je me suis trompé de cible. Depuis, j’ai rectifié le tir : vive les baises de 10 minutes avec des gros machins ! 😀

      • Marie dit :

        Chuis assez d’accord avec ta dernière phrase, là…

      • Gawel dit :

        Moi je trouve que les gros machins, c’est beaucoup plus sportif pour la flûte à coulisse. Et ça rend la gorge profonde très téméraire.
        Mais bon, on fait avec ce qu’on a, hein… 🙂

        • R. dit :

          A qui le dis-tu !!! La mâchoire qui tétanise est un des drames de ma vie conjugale. Tout ça pour une gorge profonde qui arrive très difficilement à la moitié de son machin… D

  12. cath dit :

    Dans l’inconscient collectif des quadras (avec une tolérance qui varie de – 10 ans à + 10 ans), le Blue Lagoon n’évoquerait-il pas vaguement mais intensément le Fucking Blue Boy ? D’où les nombreux quiproquos libertins de tes lecteurs ? Huummmmm ! Mais cela ne nous regarde pas.

    • R. dit :

      Ça me rappelle cette fois où j’ai parlé de la mooncup à une copine, qui m’a répondu que ça lui rappelait trop « two girls and a cup ». Je ne connaissais pas, et je ne l’ai pas remerciée, du coup. 😀

      • cath dit :

        Mon dieu !!! je te hais mais cette fois pour de vrai. Ne JAMAIS googeliser ce truc : (

      • Gawel dit :

        Au début j’ai cru que comme tu ne connaissais pas, tu n’avais pas pu la remercier sur le coup de la comparaison… A la réaction de cath j’ai compris que j’avais mal compris ! 🙂
        bon, j’ai lu un résumé (en anglais, c’est encore plus distancié) c’est bon, je vais survivre sans voir la vidéo.
        Ya des grands malades, ils n’ont jamais entendu parler de cette sal*** d’E.coli ?

  13. Judie K dit :

    Je ne sais pas ce que c’est votre truc mais je ne veux pas savoir !

  14. Je veux voir les chaussettes en laine de bouc !

  15. Paul Yanna dit :

    « – J’ai vu les plus beaux énormes seins de ma vie. »
    Photo sinon fake. :p

    (Pour 2 girls 1 cup, du peu que j’en sais, dites-vous que vous avez 100% de chances de le regretter si vous voulez savoir si oui ou non vous tiendriez le choc. Vous ne serez pas très éloignés de la vérité. J’ai réussi à ne pas avoir la curiosité de regarder, et une fois de plus, j’ai la conviction que j’ai bien fait : je vais continuer à ne pas m’y intéresser.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s