100 %

superman

Nous avons eu notre dernière discussion, mon homme et moi. Nous sommes donc à nouveau 100 % ensemble.

Bon, pour moi ça fait bien deux mois qu’on était à 99 % à la colle, mais je ne l’avais pas verbalisé. Rapport aux derniers points à finaliser.

La discussion a été brève. Il m’a demandé si je souhaitais toujours nous donner une chance, ce à quoi j’ai répondu un immense OUI.

J’ai évoqué le bémol des contours à affiner, il m’a invitée à lui raconter ce que j’imaginais.

J’ai abordé le point crucial de la cohabitation, qui devait être rendue jouable grâce à un studio-soupape loué par ses soins. Studio inexistant et pour quelques temps encore puisque l’homme est dans une situation professionnelle légèrement de merde. J’y ai dit « allo, baby, t’as deux mômes, l’âge du Christ, t’as fait des paroles à la femme que tu veux récupérer, one two one two, on réagit, là… »

Il a répondu un laconique « Promis. »

Après avoir déterminé la vitesse de réaction acceptable (on vit pas trop dans le même référentiel question délais… question travail non plus, d’ailleurs), j’ai exposé ma solution transitoire : je veux deux nuits par semaine seule. Pour dormir, c’est-à-dire sans enfants, et vivre ma vie, c’est-à-dire sans toi. Sachant qu’il y a une possibilité simple et accessible et habituelle pour que ça se fasse sans traumatiser notre progéniture (ça commence par « grand » et ça finit par « -parents qui ont un grand appart tout près que les petits adorent et souvent vide »). J’ai précisé qu’il avait bien évidemment droit à ses propres nuits childfree et je-fais-ce-que-je-veux-avec-mes-cheveux, même s’il n’en a plus beaucoup. De cheveux.

Il a dit « Ok. »

Il a fallu ensuite aborder le dernier point, celui qui fait un peu mal au cœur et au tripes : la définition exacte du mot « trahison ».

Ou plus précisément : comment peut-on conjuguer nos tempéraments et envies en laissant vivre notre amour sans se tuer l’intérieur à petit feu ?

On est tombé d’accord, jusqu’au bout. Même la partie « on garde ça pour soi tant que ça ne remet rien en cause ». Il y a 3 mois, il évoquait un couple libre mais qui se dit tout, et je ne partageais pas du tout son point de vue. Le masochisme c’est super, mais faut pas déconner non plus, hein. La lecture de mon blog – qu’il a arrêté, me dit-il, par instinct de survie émotionnelle, et ça me semble bien mieux ainsi – l’a convaincu qu’il s’était légèrement sur-estimé quant à sa jalousie et sa paranoïa.

Je lui ai précisé que je ne souhaitais pas un modèle d’infidélité systématisée et organisée. Que mon idéal était évidemment le Zé-mode, à savoir one-love-one-desire-ad-vitam-eternam, mais qu’il fallait se rendre à mon évidence. Que je proposais donc un compromis à une situation bancale, puisque la vie n’est pas idéale. Et que je voulais juste que la soupape-parenthèse soit acceptable et pas immédiatement qualifiée de trahison.

J’entends déjà les remarques de ceux qui trouveront ça au choix douteux/dégueulasse/déséquilibré/le beurre et l’argent du beurre/scandaleux/optimiste/pas très catholique rayez les mentions inutiles.

Ouais mais d’abord je les emmerde, c’est pas eux qui se sont effondrés pour cause de fracture du crâne sur le mode « je veux tout faire pour rester avec le père de mes enfants même si tout mon être me pousse ailleurs ».
Ensuite, c’est pas un modèle que je revendique. Moi je pense juste que chaque couple, chaque famille, trouve le compromis – tout pas-idéal soit-il – qui lui permet de rester heureux et unis. Tant que la principale source de joie et d’épanouissement réside au sein du cocon, il n’est pas forcément nécessaire de réduire ledit cocon à un carcan.
Pour finir, je ne prétends pas que ça va marcher. Je prétends par contre qu’en faisant ces aménagements, nous augmentons considérablement nos chances de rester de longues années ensemble, et qui sait, ptet même jusqu’à la mort.

Ouais, j’ai des doutes, mais j’y crois tout autant.

Une fois le baiser-câlin de retrouvailles officielles tendrement consommé, j’ai rappelé à mon homme qu’il venait de se remettre à 100 % avec une fille qui traverse une période difficile (demain is un peu ze bye-bye-mom-day, même si c’est pas vraiment un adieu, juste une méchante étape à digérer), et qui donc n’aura pas le cœur ni la tête totalement consacrés à cette nouvelle joie conjugale.

Il a conclu par un toujours aussi laconique « Tu peux compter sur moi. »

I love my superman. J’espère que ça va marcher.

J’ai aussi promis à superman que j’arrêtais de coucher avec des amis un peu trop proches du cercle – même si ça m’arrange pas – donc sorry guys, je vous aime quand même…

Cet article a été publié dans Du sang. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

54 commentaires pour 100 %

  1. Judie K dit :

    Je ne pense pas que chaque couple trouve le compromis pour rester heureux et uni. Je pense que c’est une minorité. La plupart ne compromise pas : parce que ça fait mal, parce que ça ne se fait pas, parce qu’un jour il a donné sa parole à l’autre et aurait peur d’être déloyal en discutant ladite parole… ou autre.
    Bravo à vous pour ce choix !

    • jo dit :

      J’adhère à 100 % à la réponse, tu es célibataire ? 😉

      • Judie K dit :

        R. peux tu corriger s’il te plait ? J’ai écrit « ça fait mail », je voulais dire « ça fait mal » et puis « se parole » au lieu de « sa parole » (faut toujours se relire avant de faire send.

        @jo : suis mariée justement.

        • R. dit :

          Done… Et oui, en fait, tu as raison, j’ai la chance d’être avec un homme qui a fini par être prêt à entendre ce genre de choses, et qui veut tenter l’expérience. Pourvu que ça marche !

  2. zoumpapa dit :

    Bon, ben c’est plutôt une bonne nouvelle tout ça, dis. Quant au modèle « je veux le bonheur, la queue de mon mari et parfois celle du voisin » (et le beurre n’a rien à voir là dedans)…tu verras bien si ça tourne ou pas (pas le beurre hein), qui peut juger mieux que vous ?
    NB: …et vive les grands-parents!

  3. Alex dit :

    Bon courage pour demain R. et bravo à vous deux pour avoir trouvé des compromis!
    Vous avez su vous remettre en question tous les deux sans renier vos valeurs ni imposer vos points de vue, tout en respectant le rythme de chacun! Belle preuve d amour entre vous 🙂

    • R. dit :

      Oui, et pourtant, ça ne semblait vraiment pas gagné il y a 6 mois… Je me dis que j’ai eu plus de nez que je ne l’imaginais quand j’ai jeté mon dévolu sur ces beaux yeux verts il y a presque 8 ans. Cet homme est précieux, quand il le veut bien ! 🙂

  4. zut dit :

    On peut parfaitement vivre ainsi.Il suffit de la vouloir. Tous les 2.
    Et surtout savoir que, le cas échéant, on peut impérativement compter sur l’autre en cas de besoin. Un conseil : provoquer dès le début une nécessité impérieuse afin de bien mettre ceci dans la tête de l’autre. Et surtout savoir ne rien voir, ne rien entendre et ne rien dire. Ce n’est pas le plus facile dans cette relation.
    Et hop c’est parti pour 30 ans.

  5. Rod dit :

    Bonne chance R… j’espère que ça marchera pour toi, car beaucoup de personnes sont très forte pour la remise en question en théorie et dans les discours; et souvent dans la pratique, dans les actes, il n’y a plus personnes. Et c’est pourtant dans ces moment là précisément que le soit disant « amour » devrait prendre le dessus au lieu de penser a ces intérêts personnels.
    Mais bon trêve de blabla… c’est chouette pour toi, pour vous, pour tes p’tiots. Bisous.

  6. cath dit :

    Je partage à 100 % ta solution théorique de la survie du couple (« on garde ça pour soi tant que ça ne remet rien en cause »). Mais en pratique, dans la VRAIE vie de tous les jours, ça donne quoi ? Vivement que tu puisses nous donner tes feedback (…que tu ne pourras pas nous livrer cause il faut pas le dire….). Moi, par exemple je suis super open d’esprit mais quand je vois l’effet que m’a fait le sms que mon chéri, complètement éméché, a envoyé à l’une de nos amies pour déconner (viens, j’ai une grosse bite), ben je me dis que c’est pas gagné…. : )

    • R. dit :

      Ah ben t’façons, je ne m’attends pas à ce que ça soit simple, hein… Surtout qu’en la matière, mon mistalovalova et moi on est un peu radicalement opposés. Mais voilà, ça me semble le meilleur compromis. Et l’avenir nous dira ce qu’il en est… (A part ça, c’est vrai qu’il a une grosse voiture courbée ??) 😉

      • cath dit :

        Hihihihi ! (Chéri, si tu lis ce blog, je te souhaite une bonne journée – Ah nan, jt’assure, j’ai jamais rien dis de perso à cette nana, je la connais même pas) : )

  7. ouplala dit :

    quelle chance, quel courage, quelle intelligence et quel réalisme !
    Dur d’appliquer ces principes (enfin, de les accepter de l’autre plutôt, mais belle maturité) et encore plus difficile de les discuter sans crise
    Enfin, vu que je suis d’accord avec tout en théorie, j’en prends de la graine pour la pratique !
    Longue vie et bonne chance!

  8. Gawel dit :

    Ha.
    Chapeau.
    Je te souhaite de tout coeur que ça marche !

    Pour nous, en l’état de notre histoire commune, le maître mot de notre avenir commun est communication, pour favoriser le retour de son âme soeur : confiance.
    Du coup le côté « j’ai deux nuits pour faire ce que je veux avec mes cheveux » et je garde quoi qu’il se passe pour moi tant qu’il n’y a rien de grave (et qui m’aurait graaaaave arrangée), c’était pas possible. Il est suffisamment lucide pour savoir qu’il ne peut pas l’accepter (et pourtant il accepte beaucoup) et surtout il préfère pouvoir réagir avant que ça soit grave. Parce que ça ne se décide pas (n’est-ce pas ?).
    Alors pour le moment on joue le duo « pardon et communication », avec des petites rechutes pour lui du genre « quand on croise tes collègues je deviens complètement parano », ce qui rend l' »arbre de noël » de mon boulot source de baisse de moral…
    Paraît que de toute façon ça va pas être simple jusqu’au 21, faut que les négativités sortant pour passer au niveau supérieur plus blanc que blanc. Vivent les remises à plat, donc !

  9. Youpi dit :

    « ceux qui trouveront ça au choix douteux/dégueulasse/déséquilibré/le beurre et l’argent du beurre/scandaleux/optimiste/pas très catholique  »
    Ceux là, soit ils sont célibataires, soit ils ne se disent pas la vérité, et dans les deux cas ils ne lisent pas ton blog 😀

  10. Pour savoir si c’est déséquilibré ou pas, il faudrait savoir ce dont il a besoin, lui (qui n’est sans doute pas le reflet miroir de tes propres attentes) et que tu lui accordes (ou pas) ou que tu lui retires (ou pas) avec cette négociation.

    (Oh, je crois que je ne suis pas trop proche du cercle, mais c’est toujours tentant de vouloir s’en approcher, non ? (oui je parle de ce cercle-là) (ok je sors))

    • R. dit :

      Sur le point précis de l’exclusivité, je lui accorde tout et plus encore, et je ne lui retire rien. Mais effectivement, sans prétendre que nous n’avons pas les mêmes besoins, je peux dire que nos tempéraments différents peuvent induire un certain déséquilibre dans la mise en oeuvre. Méfions-nous de l’eau qui dort… 🙂

  11. J’oubliais !
    @ cath (et son chéri s’il passe par là) » À mon avis, l’alcool, ça désinhibe ! Je me demande donc dans quelle mesure ce SMS est juste une déconnade d’ivrogne, ou si elle ne cacherait pas plutôt une envie profondément enfouie.

  12. dita dit :

    c’est drôle , on en est au même moment même si nous sommes différentes , que nos couples sont différents et nos envies aussi sûrement mais il y a vraiment quelque chose de commun dans notre façon de vivre les choses et de voir ce qui nous entoure.
    Personnellement je ne sais pas ce qui est le plus facile à vivre et j’aurais tendance à essayer des choses, des nouveaux schéma; essayer d’avoir un regard neuf sur le couple et arrêter de prendre l’autre pour un mari mais plus comme un homme et un adulte qui a décidé de faire un bout de chemin avec moi. Rien n’est acquis quelque soit nos choix mais au moins nous assumons nos choix et je respecte tout autant ceux qui en font un différent. Tu auras essayé au moins de coller à tes envies tout en discutant avec lui. Peut être que vous vous planterez comme ça peut m’arriver à moi aussi, mais que ce serait il passer si tu n’avais pas bougé?
    Je n’aurais pas de regrets. ça je le sais déjà . Comme d’autres choix que j’ai pu faire à certains moments.

  13. Fabien dit :

    Je ne suis pas sûr d’avoir compris, il aurait plutôt tendance a être fidèle alors que toi tu te laisses tenter de-ci de-là par des aventures purement sexuelle en gardant ton amour pour lui ?

    • etoile31 dit :

      De toutes manières, la Vie Amoureuse et intime, sexuelle, érotique, sensuelle, aussi complexe qu’elle soit (soie!) gagne à être vécue…..
      Viennent ensuite les gènes/chaines de la Morale, de l’éducation, de la culture, du social…… et là on est déjà dans des entraves, dans la complexité……
      A mon sens pas de Solutions, si ce n’est de tenter de passer à côté de l’hypocrisie, trahison (joli mot de votre billet et beau passage), mensonge, malhonneteté, culpabilité, manipulation, condescendance, commisération, etc.
      La Liberté, le Désir, L’Amour, sont les leviers de la Liberté d’être, d’exister et de devenir……

      Meilleurs Voeux à toutes et tous, la bise aux filles, poignées de mains aux garçons….

    • R. dit :

      On pourrait résumer nos tempéraments ainsi, même si c’est pas aussi binaire… 🙂

      • Fabien dit :

        Ha ok.. c’est ce que je pensais oui… et bien moi je suis comme lui et si je tenais beaucoup a toi je pourrais en arriver a te dire que je vais « essayer » de « supporter » tes « écarts » (krrrr ca me fait grincer rien que d’y penser..) mais je sais, je suis sûr, que ça me minerait.. j’ai trop d’imagination… et de t’imaginer jouir comme tu sais si bien le faire avec quelqu’un d’autre me serait juste insupportable… Mais c’est que de moi que je parle hein…

        En fait si je réfléchi, la seule solution qui fonctionnerait (pour moi) serait hyper hypocrite : qu’elle me dise qu’elle va arrêter !! comment elle ferait pour arrêter puisque c’est dans sa nature ? elle me dirait que c’est par amour !!.. et paf.. l’amour déplace des montagnes hé hé !.. en tout cas tant qu’elle serait avec moi.. pour moi donc.. tout en continuant le plus rarement et le plus discrètement possible ses écarts, et donc en prenant le risque d’un clash magistral… c’est ultra hypocrite mais voilà, si c’est la seule solution qui fonctionne pour rester ensemble..

        c’est dingue de ne pas pouvoir se retenir.. il y a des mecs comme ça aussi.. je suis toujours étonné de voir ça moi… (je ne juge pas hein suis étonné de la « différence »..)

        Bref j’espère que je ne te décourage pas, encore une fois il ne s’agit que de moi et j’espère sincèrement que ça va marcher votre truc… Tiens nous au courant ça me passionne cette histoire, je voudrais bien savoir comment ça va tourner.. (c’est pas du voyeurisme hein.. j’espère que tu le prends bien.. :s )

      • « C’est dingue de ne pas pouvoir se retenir »
        Je réponds pour moi, mais comme je suis dans une situation semblable à celle de R., ma réponse pourrait convenir.
        Bien sûr qu’on peut « se retenir » (c’est pas comme si c’était une envie de pisser, ou quelque chose de tellement animal). Mais ça nous rend malheureux de le faire. Alors il faut choisir : être malheureux soi, ou rendre l’autre malheureux, ou essayer de trouver une situation qui convienne à l’un et à l’autre. Vivre à deux, ça n’est pas toujours aussi simple qu’on le souhaiterait.

        • R. dit :

          C’est précisément ce que j’allais répondre… 🙂

        • etoile31 dit :

          Nan mé pensez-Vous parfois à celles et ceux qui ne peuvent absolument pas vivre avec qui que ce soit……..

          Ha parceque moâ, je vous le dit, la voilà la Liberté Vraie et toute Simple…….

          Non mé à quoi bon s’emmerder à se soummettre aux conventions sociales…… Hein! Je vous le demande moi……

          CéKi qui vous y « oblige » !!! Sachant que ce n’est PERSONNE!!!!!!

          Rhôôôôôôô

          • @ Étoile31 » Bien sûr qu’il nous arrive à penser à des gens qui ne fonctionnent pas de la même façon que nous, mais en l’occurrence, je répondais à Fabien sur la configuration « couple avec enfant ». Il y a des tas de modèles possibles, chacun a ses avantages et ses inconvénients, et là, en l’occurrence, il s’agissait de faire comprendre un peu mieux à quelqu’un les avantages d’un modèle qui n’était pas le sien.

            • etoile31 dit :

              On peut tout à fait être « Couple avec Enfant » sans se taper les zobligations de la vie commune, encore moins le formatage social…., sachant où et comment se vit le meilleur à deux (ou plus si affinités…….)

              • Oui, on peut.
                Ai-je dit le contraire ?
                Je précise, alors : « couple formaté socialement avec enfant partageant le même foyer dont les deux adultes n’ont pas les mêmes attentes concernant la vie sexuelle » et j’ajoute : je ne prétends pas que mon opinion embrasse la totalité des couples dans cette situation.

                • etoile31 dit :

                  Oui, la nuance s’entend, se lit, se comprend et tombe sous le sens me concernant….. La complexité réside toujours dans le quotidien…….

                  « Quand je vois un couple, je change de trottoir » chante l’artiste…:

                  • Fabien dit :

                    ha ben merci pour la vidéo, j’y ai trouvé un début de réponse j’ai l’impression 😀 (même si ça ressemble un peu a de l’anomie ?)

                    • etoile31 dit :

                      Oui Fabien, cela conduit par voie de conséquence à construire sur la base de ce que et de qui l’on est, que cela soit pour soi-même, et/mais aussi, dans le regard pour autrui……., mais s’affranchir de certians modèles et représentations nécessite du Temps et un réel travail personnel….., mais y a-t’il d’autres aventures à vivre……

        • Fabien dit :

          oula non mais je demande.. je suis juste TRES étonné, et j’essaye (sincèrement) de comprendre.. moi je suis un « obsédé sexuel » (m’as t’on dit..) et la femme avec qui je suis je la mange tout entière des pieds a la tête tout le temps mais jamais je n’ai envie d’aller ailleurs, c’est quelque chose que j’ai du mal a comprendre.. pour plein de raison.. la plus simple étant qu’il me faut beaucoup de temps (pour moi ET pour l’autre) pour atteindre la complicité sexuelle qui me permet de faire toute les choses inavouable que je meurt d’envie de faire.. des choses impossible a faire avec quelqu’un avant fastoche 2 mois.. ce serait comme de repartir a zéro a chaque fois.. chiant donc.. c’est pourquoi je ne comprend pas .. ou alors vous êtes capable de vous lâcher a mort la premier fois ? je ne sais pas comment ça marche.. je m’informe.. 😀 😉

          • Fabien dit :

            désolé j’ai mal posé ma question.. comme votre comportement n’est pas « validé » par la « société » vous avez pris mon étonnement comme une façon de vous mettre « a part » mais pas du tout, je suis moi même très original sur de nombreux points et il m’arrive de demander aux gens « normaux » (dans les domaines ou je suis censé être « anormal » donc) comment ils font pour être comme ils sont (avec le même étonnement)… en tout cas je vous assure que je vous ai posé la question de la même façon que je l’aurais fait si tromper était la « norme » et la fidélité une fantaisie originale (ce qui me parait tout a fait possible dans un autre système de valeur). (Et je suis le premier a dire, a chanter même ! que chacun fait fait fait ce qui lui plait plait plait 😉 😀 ) sans rancune j’espère.. :s

            • R. dit :

              Sans aucune rancune, Fabien… Et je te rassure, tu penses comme la grande majorité des gens. Mais au moins, tu fais la démarche de ne pas juger et de chercher à comprendre. 🙂

  14. Fabien dit :

    Je te répond ici etoile31 parce qu’il n’y a plus de place la haut 😉
    Le problème de « construire sur la base de ce que et de qui l’on est » ou de « s’affranchir de certians modèles et représentations » c’est que sur l’ensemble des gens ça se termine souvent par « la loi du plus fort » et que ce soit philosophiquement ou.. ben par n’importe quel bout en fait, laisser les gens totalement libre conduit presque toujours a de la barbarie.. 😦 c’est dommage mais c’est comme ça.. la plupart d’entre nous, sans règles, a l’état « naturel », sont juste des sauvages.. 😦
    Alors c’est bien si t’es parmi les plus fort mais sinon ça crains grave quand même..

    • etoile31 dit :

      Ha oui oui, Ha mais non non, j’exclu dans mon idée ces formes/prises de pouvoirs, vais, stériles, malsains, morbides, mortifères, etc……. Pffff! oui, effectivement, vu comme cela……… on n’est pas sortis de l’Auberge !!!

      • Fabien dit :

        Oui on ne se rend pas compte la plupart du temps par manque d’informations (moi le premier) mais les décisions « politiques à grande échelle », les « règles de fonctionnement générales la société » et de la morale sont pratiquement toujours déterminées empiriquement pour « stopper » des déviances « graves » qui mettent en danger rien moins que la survie de l’espèce :S (humaine..)

        • etoile31 dit :

          Bon, on ne va pas faire, ni dé-re-faire le Monde ce soir…….. « Le problème avec la Morale, c’est que c’est toujours la morale des zautres….. » (sic)

          Je souhaite à « R. » toute la liberté possible et emménageable…… Le plus efficace dans ces situations là est d’être vraiment autonome, l’idéal reste chacun chez soi, et même avec les gosses, c’est un mode de vie compatible, coroyez-en le briscard qui vous cause, deux enfants dont un avec lequel nous nous sommes trouvés Gros-Jean comme devant et surtout tous seuls pour ses 4 ans au bonhomme, la Donzelle ayant choisi de porter hautes ses fesses en l’Air (c’est un métier-Airbus, Boeing, etc.), Deux enfants, donc, deux ventres maternels pour les engendrer….. et toujours en résidences séparées avec les femmes mamans en question…..Bon Ok faut du fric, mais j’ai jamais vécu avec plus de 2000€/mois nets, il y a des choix que l’on réalise ou pas…..

          Le dernier de ces enfants est parti ce soir même pour s’installer en colocation et tout le monde a la banane…. Lui aussi aspire a son chacun chez soi déjà, Les Chats ne font pas des Chiens,

          Amen!

          • R. dit :

            Moi ça fait mille ans que je milite pour le chacun-chez-soi-même-avec-enfants, mais allez savoir pourquoi, au-delà de la considération financière, quand c’est une femme qui propose ce modèle, une femme propriétaire de son petit 40 m2 de surcroit, on a tendance à l’accuser de, en vrac, vouloir le beurre et l’argent du beurre, être une territoriale, ne pas VRAIMENT aimer les hommes, être radine (???), mettre le père de ses enfants à la rue, vivre bourgeoisement, ne pas avoir le sens de la famille, etc…
            Je ne vous raconte même pas ce qu’en dit le qu’en dira-t-on quand en plus, elle aime le sexe.

            • etoile31 dit :

              Ha mé ça le sexe c’est vraiment dégueulasse, si en plus vous recevez chez Vous, Pouah! ou alors faut pas avoir de voisins……. Ce sont les chiens, non….?, qui font ça quand et comme y zen ont envie, les bêtes….Pas les Zumains….Nôôôôn, Allez!…….. Rhôôôôô!
              Concrètement, j’ai pas vraiment eu le choix, très tôt par hygiène mentale et par instinct de survie j’ai pas pu cohabiter avec qui que ce soit….. garçon ou/et fille…..
              C’est lair, je n’ai pas d’amis que des gens avec qui je construits avec qui je fais des choses, je réalise des projets, etc. Rien de superficiel….. Ho! la Paix Royale….
              Mais le grand bonheur, oui, en tout cela, dans ces Dimensions de l’Indé-Pendance, c’est bien l’expansion de l’Intime et du Sexe……et la rencontre avec Autrui d’une part et l’avanture avec Soi-même d’autre part…
              Rhâââââ Lovely…http://img.photobucket.com/albums/v635/lejeanfre/Rhaa_Lovely-2.jpg

  15. Fabien dit :

    (en réalité il faut le voir comme ça : la Morale, c’est toujours la morale de gens qui se sont rendus compte, au moment ou ils l’ont crée, que sans cette « nouvelle règle », ça partait en couille 😉 )

    • etoile31 dit :

      Yes! Faut relire l’histoire de notre Pays, notamment la période relative à l’hérésie cathare, que l’on devrait plutôt prséenter comme l’Inquisition morale. et qui illustre parfaitement comment un pays d’une richesse sans nulle autre pareille (l’Oc) a été soumis à la dictature morale tant de l’Eglise (morale religieuse) que des Possédants (morale Capitaliste). Le pays a été soumis et bien évidemment ses peuples avec au passage, génocides, pillages, etc. Il n’était alors question que de morale comme justifications…… Cette période était aussi celle de « L’Amour Courtois »……

      Tiens! Tiens! Madame « R. »…. cela vous parle….?

      Ca pouvait pas durer! Depuis on s’oppose toujours à la libre pensée, à la capote et au mariage librement consenti entre « Humains »….Comme quoi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s