Plomb

soldat de plomb

Je souffle…

Noël est passé, et bordel que ça fait du bien. Je crois que je n’ai jamais ressenti de façon aussi flagrante mon malaise-happy-christmassique. Jusqu’à dimanche dernier, j’avais la respiration difficile, le regard noir, le cœur triste et l’avenir gris. Tout m’énervait, ou me blessait. Je trainais la patte… Je pleurais. Je n’avais qu’une envie, que PERSONNE n’attende après moi. Que tout soit cassé pour que je n’ai plus à me soucier de ne pas casser, famille incluse. Qu’un corps solide et un cœur doux m’enveloppent de tendresse, diffusent une chaleur, m’emportent. Me libèrent… Mais sans rien me demander.

Moral in ze socquettes, quoi.

Il y avait quelques événements concomitants pas bien drôles, faut dire. Et aussi la fatigue, vu que je ne suis pas franchement calibrée pour dormir par tranche de 2 heures.

Et puis Noël, quoi… AU SECOURS !

Ok, avoir des mômes rend la chose un peu plus supportable, rapport à leur banane quand ils croient que le Père Noël a vraiment lu leur lettre. Rapport aussi que ça fait une super menace pendant deux mois (en décembre : t’auras pas de cadal ; en janvier : je renvois tous tes jouets au pôle nord).

Mais bon… Moi ça me plombe. Ça cristallise toutes les embrouilles familiales, présentes de part et d’autres en ce qui nous concerne. Et puis ça sur-consomme et il y a des fois où ça me colle la nausée.

Bref…

Le plomb s’est volatilisé.

Depuis dimanche, l’impression que l’horizon s’ouvre à nouveau.

Mes marmots dorment mieux, ça aide.

Je pars dans 8 jours à la montagne, et c’est ma bouffée d’oxygène : avoir le vent dans les cheveux, entendre ma planche ssssshhhhhhhhiffler sur la neige, sentir le rose sur mes joues, contempler l’immensité, me sentir minuscule face à la Terre…

Dans 22 jours je quitte mon taf, dans 25 je débute une nouvelle aventure, dans un nouveau lieu qui ne connait rien de mes tourments passés, avec de nouvelles personnes qui ignorent mes chelouteries, dans une atmosphère dont on m’a dit qu’elle était belle, enlevée et positive.

Et puis j’ai passé un super réveillon. Tout comme j’aime. Teuf en appartement avec l’immense majorité de mes amis, quelques danses qui me font toujours décoller et l’une d’entre elles en particulier, plein de bisous et de jetaime alcoolisés-et-plus-si-affinités, j’ai même tenu jusqu’au presque bout de la nuit absolument pas naturellement.

Startreck, ça fait plaisir, comme on dit chez moi.

Tout ça pour dire que… ça fait un vache de bien d’être en 2013.

Alors hapinouillère.

Cet article a été publié dans Du sang. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Plomb

  1. Mon Noël à moi était correct mais pas du tout déprimant, et ma Saint-Sylvestre plutôt chiante (pas de danse, pas beaucoup d’alcool)… Bref… Les prochaines fêtes seront meilleures 😉
    Bonne année à toi et surtout bon surf ! (reviens entière !)

  2. zut dit :

    Enfin quelqu’un qui ne se réjouit pas trop pour les fêtes.
    Pour des raisons familiales, je suis obligé des les passer seul. Et c’est tant mieux.
    Bien au chaud au milieu de nulle part, sans voisins et sans reproches, je fais ce que je veux.
    Et le père noël m’a quand même trouvé.Deux fois.

  3. zoumpapa dit :

    Ben dis donc: chouette réveillon, ptit séjour surfique, nveau boulot…tu m’étonnes que le plomb s’est volatilisé, …content pour toi que la tempête soit en bonne partie derrière, belle année à vous jolie tatouée !

  4. samsoum dit :

    Bonne annéééée … contente pour toi que t’aies passé un bon réveillon, le mien aussi était sympa entre amis 😉
    Ben amuse toi bien à la montagne … bisounettes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s