Forces opposées

manos

Je me souviens de cet amant délicieux pour lequel j’aurais donné chacun de mes cheveux.
Je l’avais douloureusement dans la peau, mon corps entier lui était dédié. Et je l’avoue, parfois, la nostalgie envahit mes pensées.

Il n’était pas si talentueux, mais j’adorais faire l’amour avec lui. Le voir me foudroyait. L’avoir en moi me pulvérisait. La force des sentiments que j’éprouvais compensait tous ses à-peu-près.

Il y a néanmoins une chose en moi qu’il a mis en exergue : mon plaisir à être écartelée.

J’avais déjà repéré que mes positions préférées étaient celles me permettant de me caresser et aussi d’avoir les jambes ouvertes. Je pensais qu’il ne s’agissait que d’améliorer mon auto-accessibilité.

Et puis un jour, je fais l’amour avec lui. Encore. Et encore. Cette fois-ci, il est à genoux, assis sur ses talons, cuisses ouvertes, position de lutteur, magnifique. Je suis allongée devant lui, sur le dos, jambes l’encerclant, mon bassin contre le sien qu’il cogne de ses reins. Yeux dans les yeux, j’aime particulièrement le voir excité, il est si beau, si expressif. Il se mord la lèvre alors que mon regard roule, secouée par d’intenses ondes de volupté. Notre ballet est parfaitement huilé, coule de source, et il amorce un geste tout simple, nouveau : il pose les paumes de ses mains sur la peau fine de l’intérieur de mes cuisses, autour de nos sexes, s’agrippe à moi ainsi, prend appui, ses doigts enfermant mon aine. Imperceptiblement, ma peau s’étire, mes jambes s’écartent, encore plus. Et mon plaisir s’intensifie. Et mon centre se contracte. Et plus mes jambes s’ouvrent, plus mon muscle l’enserre, comme deux forces qui s’opposent et me transpercent.

Et alors qu’il glisse en moi, encore une fois, il me chuchote « quand je t’écarte, tu te resserres… ça me rend fou ».

Mon cerveau disjoncte.

J’explose.

mains

Cet article a été publié dans Du sexe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Forces opposées

  1. audren dit :

    C’est beau

  2. Sir John dit :

    « Je m’appelle Sir John et j’approuve ce message! »
    C’est en effet topissime!!
    Et comme d’habitude, vous y mettez les beaux mots!
    Cheers,
    S.J.

  3. R. dit :

    Merci messieurs… 🙂

  4. Coccinelle dit :

    les femmes aussi aiment ! très joli.

  5. khoreia dit :

    C’est carrément excitant (j’aime la position, et c’est si joliment écrit)

  6. On dirait un mode d’emploi ! :-p
    Très joliment rédigé, le mode d’emploi en tout cas (on s’y croirait).

  7. l'onirique dit :

    Ouvrir pour resserrer,
    Contraindre pour libérer. 🙂

    Curiosité, ça fait qq temps que tu veux ecrire (joliement, et cest tjs le cas!) là dessus ou tu laisses dormir de tes souvenirs (redigés) pour les publier plus tard?

    • R. dit :

      J’ai une liste de sujets, que j’agrémente au fil des idées/souvenirs/pensées/expériences. Quand je souhaite écrire, soit j’ai déjà une idée précise en tête, soit je regarde ma liste. Va savoir pourquoi, un sujet qui ne m’inspirait pas la veille m’inspire aujourd’hui, et je me lance. Et si je m’accorde au moins 24 heures pour laisser reposer les mots et les tordre à nouveau (et encore et encore et encore), en général je publie assez rapidement.
      Ce sujet précis était une idée de longue date.
      (merci ma chère… 🙂 )

  8. waid dit :

    finalement le régicide Ravaillac est peut être mort dans l’orgasme …?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s