Matin

Ca y est, ça y est, ça y est,
Mes deux petits sont loin,
Douceur et volupté
De l’amour au petit matin,
Comme un instant volé
Entre deux clandestins,
Orgasmes et pleurs mêlés
Sur ce dernier chemin.

A devenir zinzin.

L'amour en pochoir

Cet article a été publié dans Du sexe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s