Baromètre

nuque

Mon cou est probablement le siège de ma vulnérabilité.
Le baromètre de mon intimité.

Hyper réactif, il régule ma température corporelle : c’est le premier bout de moi que je couvre ou découvre en cas de chaud ou de froid.

Je ne supporte pas qu’on le touche sans y avoir été invité, formellement ou inconsciemment. Une main non désirée qui s’en approche me fait le recroqueviller comme s’il était la chose la plus précieuse à protéger.

Trésor où filent air et eau, ces deux éléments dont j’ai sans cesse peur de manquer.

Je ressens cette main sur ma gorge comme plus intrusive que la même sur mes reins.

Etonnamment.

Et le cou de mes petits est probablement ma plus grande source de bonheur. Primitif.

Plus d’une fois c’est ma nuque qui m’a trahie, qui a fait tomber les remparts.

Tête enfoncée dans mes épaules, cou sécurisé, bien au chaud… Ame d’oursonne, repliée. Et un souffle inattendu qui vogue au creux de mon oreille. Chaud. Doux.

Un grognement muet qui éclôt à la racine de mes cheveux, s’aventurant pas-à-pas. Un baiser déposé derrière mon lobe, mon cuir qui frémit, s’adoucit.

Mon occiput qui retentit.

Ma gorge qui s’ouvre, petit à petit.

Mon intime qui s’épanouit, qui accueille tout le désir d’un amant, ami. Ces lèvres qui me hument, me reniflent, cils qui caressent mon épiderme, dents qui me croquent alors que mon corps tout à coup se meut.

Hanches qui ondulent, dos qui se cambre, et le souffle attiseur qui se mue en lourdeur, salvatrice lourdeur, mon corps écrasé, je me sens vivre, exister.
Je perçois mes contours.

Et c’est alors mon désir qui galope de ma nuque à mes reins.

Et mon plaisir d’être gorge déployée, comme offerte dans toute mon intimité.

Tête et centre connectés.

Libérée.

C’est bien mon cou qui m’indique si un homme me plait.

Cet article a été publié dans Du sexe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Baromètre

  1. zut dit :

    Merci beau coup.

  2. zoumpapa dit :

    Il me semble que tu retrouves tes réflexes d’écriture: bon signe ça 🙂 (btw chouette texte)

  3. Sir John dit :

    Mais que j’aime cette délicatesse, cette subtilité! Un bonheur de vous lire (à plusieurs titres).
    Cheers.

  4. R. dit :

    Thank you boys. Je vais mieux, on dirait. Ca fait du bien. 🙂

  5. lili mac dit :

    je te fais remarquer que le cou a une forme oblongue. j’dis ça j’dis rien…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s