Onze jours

Onze jours.

Onze jours que je l’ai accueillie, ma petite nénette, ma boulette de chaleur.

Voilà qui donne une saveur toute nouvelle à cette période de Noël qui a toujours eu un goût amer – merci ma famille dysfonctionnelle.

Je ne vais pas te faire le récit par le menu de la naissance de mademoiselle Ka (j’adore les histoires d’accouchement avec tous les détails, je ne suis pas sûre que ça soit ton cas…), mais je peux quand même te raconter qu’alors que j’ai cru que ça allait se passer tout pas comme je voulais (des mois que je fantasmais ce dernier accouchement, oui oui, le dernier, a priori c’est sûr, mister R coupe le robinet en avril)(j’y reviendrai), ce qui m’a valu une petite coulée de larmes de déception au petit matin, finalement tout s’est bien terminé.

SANS PÉRIDURALE.

(Un des trucs que je désirais très fort)

Je l’écris en majuscule parce que psartek quand même. Ça fait putain de mal c’t’histoire.

Mais c’est quand même mieux sans. Même si ça sonne chelou.

Et puis ma fille est la coolerie incarnée. Pour l’instant en tous les cas, pourvu que ça dure.

Faut dire que quand on a commencé par un difficile (doux euphémisme, je l’ai compris à la naissance du deuxième, c’est confirmé aujourd’hui)(j’ai pensé à l’époque que l’adage « un bébé dort vingt heures sur vingt-quatre » était la plus grosse arnaque du monde, après la série Lost), on goûte particulièrement la vie avec les suivants.

Je plains ceux qui ont commencé par les plus faciles.

Même si j’en ai bavé, il y a sept ans et demi.

Bref, je suis totalement amoureuse de cette enfant. Et toujours de mon homme. Qui le vaut bien.

Et puis… quel bonheur de NE PLUS être enceinte. Redécouvrir sa capacité respiratoire, localiser ses organes aux bons endroits. J’ai même l’impression d’avoir une zézette de jeune fille, après l’avoir vue enflée pendant des mois (pour ne plus la voir du tout, vers la fin). A l’extérieur en tous les cas. Faut que je vérifie l’intérieur dans quelques semaines, mais – merci maman – j’ai normalement un périnée en béton armé, alors je ne m’inquiète pas trop.

En parlant de béton armé… tu verrais mes nichons ! J’avais prévenu mon mec dont les deux premiers enfants n’ont pas été au sein, il n’en revient toujours pas.

Ce qui est con c’est qu’il ne peut pas trop y toucher. Trop douloureux.

Mais ça va s’organiser, ils vont dégonfler, je vais arrêter de saigner… j’ai hâte de me remettre en selle. Lui est au taquet, et toujours aussi respectueux de mon petit rythme. Du coup il me tarde de profiter de ma nouvelle mobilité.

Bref… la vie est belle.

Joyeux Noël.

FullSizeRender-1

 

 

Cet article a été publié dans Et du lait maternel. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Onze jours

  1. ouplala dit :

    Sans péri bravo et une chance (j’ai tenu jusqu’à huit et j’ai fini par craquer mais bon je vais pas commencer par raconter le menu mon accouchement, c’est peut être pas l’endroit!)
    Belle entrée à ta famille qui s’agrandit et profites en bien, tu sais maintenant que c’est pas (que) des conneries de dire que ça passe vite!

  2. jeanne dit :

    Ooo suis toute émue. Bravo, que tout continue à bien se passer (et oui, je raffole des récits d’accouchements, sauf quand je suis enceinte).
    Comme on dit par ici:  » Proficiaat », … Et joyeux Noël!

  3. Dita D. dit :

    Bienvenue au monde jolie demoiselle 🙂

  4. Zoumpapa dit :

    Mais, mais, bravooooo! 🙂 Puis très belle vue (on dirait que le soutard va claquer) 🙂 Profites bien de ces doux moments…moi je croise les doigts pour que number the three soit aussi facile (pitiiiéééé!)

    • R. dit :

      Merci mister. Je croise les doigts pour toi alors. D’ailleurs il a dû finir par arriver ce numéro trois, non ? Racooooonte ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s